Approfondir : Au secours, PS ne marche pas !

PS émet des bips ou on n’arrive plus à peindre ni tamponner ni sélectionner, il ne fait pas du tout ce qu’on désire. On est perdu. C’est horripilant.

On est tous passé par là !

Que faire ?

On va passer en revue les principales causes ; en fin de tutoriel on indiquera une rapide méthodologie. On terminera par quelques méthodes pour s’y retrouver dans l’interface.

PS attend ?

Une première cause : rien ne se passe car PS attend que vous fassiez impérativement quelque chose et empêche d’autres actions.

Une fenêtre pop-up (fenêtre de message, dite modale) est ouverte et attend une réponse, une validation ; parfois vous ne la voyez pas, mais elle est sous votre nez (ou sur un autre écran) ; quand vous cliquez dans la fenêtre principale, cela fait « bip ». Voici un exemple de fenêtre de message :

marche1.JPG

Ici PS attend simplement une validation ; parfois on peut annuler l’opération avec la touche « Échap » .

De la même manière, quand vous faites une opération nécessitant un réglage de votre part, vous utilisez un filtre passe-haut par exemple, PS ouvre une boîte de message et attend que l’utilisateur règle un paramètre et valide :

marche2.JPG

Cette boîte reste ouverte et toujours au-dessus, mais parfois on travaille sur deux écrans et la fenêtre de message est sur le second écran qu’on ne regarde pas (sur le second écran elle peut même passer derrière une autre fenêtre). Là aussi, il faut valider ou annuler pour pouvoir passer à autre chose.

Vous utilisez un outil «  bloquant «  sans le savoir : regarder en haut dans la barre des options : il y a une coche :

marche3.JPG

Par exemple, vous avez appuyé sur l’icône de l’outil de recadrage et recadré un peu ; vous ne pourrez rien faire d’autre, tant que vous n’aurez pas validé ou annulé le recadrage dans la barre d’option en haut.

Vous avez sélectionné une partie de l’image (et vous l’avez oublié), cela empêche certaines actions.

marche4.JPG

Un exemple : une partie de l’image est sélectionnée, vous voulez peindre, cela ne marche pas, le pinceau ne peint rien ; c’est parce que vous essayez de peindre hors de la sélection. Quand il y a une sélection certaines actions ne sont possibles que DANS la partie sélectionnée.

Il faut faire Ctrl+D, cela désélectionne et là vous pouvez peindre partout.

Cela ne peint pas ?

IL y a quelqu’un à qui cela n’est jamais arrivé ? Menteur!

On prend le pinceau, une couleur en premier plan et on peint, on peint… Rien, pas une trace.

Un rappel important : le pinceau peint sur le calque actif uniquement et sur un calque de pixel, ne jamais l’oublier.

Pour les nuls, le calque actif est celui sur lequel vous avez cliqué et qui est un peu plus clair que les autres dans le panneau des calques (c’est le calque 0 ci-dessous).

marche13.JPG

Vérifier que le calque actif n’est pas verrouillé (cadenas à droite) ; que les pixels ne sont pas verrouillés. On ne peut pas le modifier, peindre ou faire autre chose dessus…

marche6.JPG

Il y a un petit cadenas, si on clique dessus, le cadenas disparaît.

Par défaut le calque d’arrière-plan (celui qu’on a après avoir ouvert une image) possède un cadenas. Mais, contrairement à ce que je pensais, il est partiellement verrouillé : on ne peut le déplacer, mais on peut peindre dessus.

 

Vérifier que le calque actif est visible ; on ne peut pas peindre sur un calque non visible. Il n’y a pas d’œil à gauche s’il n’est pas visible. Cliquez sur le carré à gauche, cela rendra le calque visible.

marche7.JPG

 

Vérifier sur quel calque vous êtes. Vous voulez peindre, mais vous êtes sur un calque de réglage. Cela ne peint pas.

On ne peut pas peindre sur un calque de réglage. Pour voir si on est bien sur le calque de réglage : il y a un tour blanc autour de l’icône symbolisant une courbe.

marche8.JPG

C’est la première cause de dysfonctionnement dans PS : on n’est pas sur le bon calque.

 

Vérifier si vous n’êtes pas sur un masque de fusion au lieu du calque.

marche9.JPG

Ci-dessus vous êtes sur le masque de fusion (rectangle droit) qui sert de pochoir. Vous n’êtes pas sur l’image du calque (rectangle orange) ; vous pourrez peindre sur le masque, mais cela ne va pas du tout faire ce que vous voulez. Cela va agir sur le ‘pochoir’ mais pas sur l’image.

Si vous avez un masque de fusion avec du noir, le fait de peindre sur l’image déposera bien sur l’image mais ne produira aucun effet sur l’image résultante car le masque étant noir vous verrez ce qui est en dessous.

À propos de masque de fusion, quand vous voulez peindre sur un masque, bien se souvenir que le noir permet que voir ce qui est en dessous, le blanc le calque actif, mais que si vous utilisez une autre couleur vous aurez un niveau de gris et le masque agira partiellement, ce qui ne produit pas les résultats escomptés.

 

Vérifier que vous ne peignez pas sur un calque qui est en dessous d’un calque opaque.

marche10.JPG

Ci-dessus vous pensiez peindre en rouge sur votre image, mais, c’est le calque inférieur qui est le calque actif : vous peignez bien mais sur le calque inférieur, comme il y a un calque opaque dessus, vous ne voyez rien.

 

Vérifier l’opacité du calque et son mode de fusion.

marche11.JPG

Ci-dessus le calque actif est celui du dessous, comme son opacité est à 0%, si on peint dessus, cela ne sera pas visible.

En plus son mode de fusion est « Lumière tamisée », ce qui modifiera le « mélange » des pixels des différents calques et créera probablement, si cela n’est pas voulu, des choses bizarres ou rien.

On rappelle aussi que s’il y a une sélection, le pinceau n’est actif que DANS la sélection.

marche22.JPG

Ci-dessus il y a une sélection ronde ; si on veut peindre en magenta , le pinceau aura une action uniquement s’il est dans le rond de sélection.

Vérifier que l‘opacité (et le flux aussi), du pinceau ne sont pas à 0% et surtout que le mode de fusion du pinceau est « normal » habituellement.

marche12.JPG

Un pinceau avec une opacité à 0% n’aura aucune action.

 

Noter qu’on ne peut pas peindre directement sur un calque dynamique :

On ne peut peindre que sur un calque de pixel. Pour peindre sur un calque dynamique ajouter un calque vide dessus et peignez sur ce calque vide, cela aura le même effet.

marche23.JPG

Vérifier que le calque sur lequel vous travaillez n’est pas un calque d’écrêtage au calque de dessous.

Vérifier que, pour peindre du noir par exemple, la couleur de premier plan est bien du noir (et pas du gris que vous avez pipettez).

Enfin quand on peint avec du blanc sur du blanc, on ne voit rien.

Si, si, un jour cela vous arrivera !

 

Ce mode de raisonnement est valable pour la plupart des outils avec leurs spécificités :

Sur quel calque êtes-vous ? L’outil que vous utilisez agit sur quel calque ?

Il peut y avoir aussi des problèmes de pinceau quand on utilise une tablette graphique.

Si le transfert est activé, le dépôt de couleur se fera en fonction de la pression. Et si on appuie peu on déposera du gris clair au lieu de noir.

Un dernier petit truc : le curseur qui était un rond bien pratique s’est transformé en petite croix. Appuyez sur la touche CapsLock (blocage majuscule , celle avec le cadenas à gauche) ; vous retrouverez votre curseur habituel.pinceau20

 

Voyons quelques détails dans l’utilisation de certains outils :

Pourquoi les outils de sélection automatique ne fonctionnent pas ?

La sélection agit par défaut uniquement sur le calque actif.

marche14.JPG

Ci-dessus, pour l’exemple, j’ai un calque avec un portrait et dessus un calque vide ; le calque actif est le calque vide. Si vous voulez sélectionner le visage que vous voyez avec l’outil de sélection rapide, cela ne marche pas ; cela va sélectionner n’importe quoi, car l’analyse se fait sur le calque vide.

Pour résoudre cela, il faut cliquer sur le calque inférieur pour le rendre actif.

De plus, sélection rapide et baguette magique ont une option à cocher permettant d’ « échantillonner sur tous les calques« .

marche15.JPG

C’est-à-dire que PS effectuera la création de la sélection en cherchant les limites sur tous les calques. Du coup avec cette option l’outil fonctionne : on arrive à sélectionner le visage.

Mais si, après sélection, nous voulons copier ou créer un nouveau calque par copie, comme nous sommes sur le calque transparent PS refuse : il faut être sur un calque ou il a quelque chose à copier : sur ce calque transparent il n’y a pas de pixels (dans ce cas, cliquez sur le calque inférieur et là cela fonctionnera).

Les outils de correction ne fonctionnent pas !

(Correcteur, tampon, remplir selon le contenu).

Là aussi, il faut regarder le calque actif et voir si l’outil travaille sur le calque actif ou tous les calques.

La fonction « Remplir selon le contenu » (menu Edition>Remplir…) fonctionne si le calque actif contient des pixels.

L’outil correcteur et tampon de duplication nécessite qu’on prélève de la matière par Alt+clic avant de la déposer par clic. Si on ne l’a pas fait, PS n’aime pas et le dit.

marche24.JPG

Le tampon échantillonne tous les calques ou seulement le calque actif cela peut être cause d’erreurs. On peut modifier son comportement en choisissant la bonne option dans la barre d’options :

marche16.JPG

Le correcteur contient aussi cette liste.

Le correcteur localisé, lui, ne nécessite pas de prélèvement préalable.

 

Les filtres ne fonctionnent pas ?

Là aussi si votre filtre ne fait rien c’est peut-être que le calque actif est vide (transparent), il faut des pixels pour que le filtre fonctionne.

Le filtre refuse de fonctionner sur un calque verrouillé…

Parfois, dans la liste des filtres, certains sont grisés et donc impossible à utiliser.

marche17.JPG

C’est parce que certains filtres ne fonctionnent que sur une image RVB, 8 bits.

Si vous voulez vraiment les utiliser, il faut transformer l’image (menu Image >Mode  8bits/couche).

Parfois aussi  la carte graphique ne supporte pas le filtre ou n’est pas assez puissante.

Le masque de fusion ne fonctionne pas.

Revoir les problèmes de calques indiqués plus haut. Quand on veut dessiner sur un masque il faut bien être sur le masque :

marche18.JPG

Le masque c’est l’icône à droite, on travaille dessus si elle est entourée d’un carré blanc.

Il faut comprendre que le masque n’accepte que du noir du blanc mais aussi du gris.

Si vous avez du bleu en couleur d’avant plan, quand vous passez sur le masque, cette couleur se transforme en gris. Si vous peignez sur le masque avec du gris, vous aurez un masque plus ou moins ‘transparent’.

La plupart du temps on veut délimiter un objet de manière précise et nette sur un masque de fusion. Il faut donc utiliser un pinceau noir (ou blanc) à bord net et pas un pinceau gris ou avec une dureté inférieur à 100% ou avec une opacité ou un flux faible car cela fait un masque avec du gris plus ou moins transparent.

Avec une tablette graphique en particulier, le piège est que le stylet dépose en fonction de la pression.

Réinitialiser un outil.

Parfois on est un peu perdu sur les options d’un outil : on a tout changé, on a cliqué un peu partout sur la barre d’option en haut, et l’outil ne fait pas ce qu’on veut ; on voudrait revenir aux réglages initiaux.

Pour re-initialiser un outil, qui ne fonctionne pas comme on veut il faut faire Clic droit sur l’icône de l’outil dans la barre d’option, en haut à l’extrême gauche puis « Réinitialiser cet outil »).

marche19.JPG

Et là il retrouve le comportement initial de l’outil.

En résumé.

En résumé, quand cela ne fonctionne pas :

Voir les calques :

Sur quel calque êtes-vous ? (sur le masque de fusion?).

Le calque est-il visible, non verrouillé ?

Quel est son mode de fusion, son opacité ?

Où est-il dans la pile des calques ? (sous un calque qui le cache?)

Puis voir l’outil utilisé :

Son mode de fusion, son opacité, son flux, sur quel calque il agit.

Le fait de regarder le panneau de calque et la barre d’option de l’outil permet de résoudre le problème de non-fonctionnement dans la majorité des cas.

Pagaille dans l’interface.

C’est la pagaille dans l’interface. Vous avez appuyé sur une touche par inadvertance : il n’y a plus de panneaux latéraux ou de menu dans la barre de menu de la fenêtre. Pas de panique :
La touche
TAB fait disparaitre/apparaitre les panneaux latéraux.

F bascule du mode fenêtre standard au mode plein écran avec menus puis au mode plein écran sans menu puis retour à la fenêtre standard.


Si vous avez déplacé les fenêtres où se trouvent les images, c’est la pagaille : menu « Fenêtre », « Réorganiser », « Tout regrouper dans des onglets ».

marche20.JPG

On peut réinitialiser les paramètres de PS :

Sur Windows : ALT + Ctrl + Shift

Sur Mac OS X : Option + Command + Shift

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.