A la manière de Nicolas Rottiers

Nicolas Rottiers est un photographe français installé à Caen, il photographie des paysages de Normandie, des Alpes ou d’Ecosse.

Son site est ICI.

Voici ce que Nicolas Rottiers dit sur son travail :

« Aujourd’hui mon travail photographique s’appuie de plus en plus sur une réflexion par séries. La recherche et l’expérimentation ont une place importante dans ma façon de travailler actuelle. J’explore différentes thématiques, jusqu’à ce qu’une série d’images cohérente se dégage. Cette approche m’a notamment amenée à diversifier mon style et à m’intéresser à la photographie urbaine par exemple ».

Son style est donc très varié, une de ses dernières série sur Instagram à retenu l’attention de Frédéric un de nos abonnés, il voudrait savoir comment reproduire ce style.

Voici cette série sur Instagram  https://www.instagram.com/nicolasrottiers/

En art, reproduire le style qu’un artiste dont on apprécie le travail à toujours été pratiqué depuis la nuit des temps, c’est formateur et cela permet d’apprendre des techniques. Si on n’aime pas ce style de photo ou qu’on trouve la démarche non légitime, il est toujours temps de ne pas lire ce tuto et de passer votre chemin.

Olivier Laublin a relevé le défit de reproduire ce rendu et sur une photo de Frédéric il nous explique comment faire. Merci à lui.

Cela se fait sur le filtre Camera Raw ou sur Lightroom.

Voici la photo initiale :

 

Photo Frederic Pellerin.

Il faut remarquer que le ciel est déjà bleu (oui….) et que le sable tire vers d’orange ; la photo s’y prête, donc…

Voici le résultat :

 

La technique consiste à faire du « teal and orange » un peu désaturé, avec contraste diminué et ombres peu profondes.
Le ‘Teal  and Orange » est une technique colorimétrique utilisant les couleurs bleu et orange qui sont des couleurs complémentaires sur une roue chromatique d’artiste. Très utilisée au cinéma. L’orange s’appliquant principalement aux visages, et les teal (bleus) s’appliquant au reste, les personnages sortent d’autant mieux à l’écran. Un exemple de cinéma :
On voit clairement sur la série Instagram  de Nicolas Rottiers les deux grandes plages de teintes.
Cela peut se faire en commençant dans Camera Raw ou Lightroom (pas obligatoire mais pour la base du « teal and orange » c’est bien) et en finalisant avec des courbes, ou des niveaux sur Ps.

Voici les réglages de base :

Il y a une diminution du contraste, éclaircir en augmentant l’exposition, les foncés et les noirs. Diminuer légèrement la clarté et la saturation. Augmenter la vibrance.

Dans l’onglet « Etalonnage », passez à +100 la teinte du rouge primaire et du vert primaire, diminuez celle du bleu.

Sur une photo qui n’aurait pas les couleurs désirées c’est en modifiant le rouge, vert et bleu primaire qu’on peut totalement changer les couleurs. 

 

Diminuer la saturation des bleus dans le panneau TSL (et déplacer légèrement le curseur de teinte vers la gauche):

Septembre 2021

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *