Les calques et masques, mise en application.

Philippe Lasserre janvier 2022.

Voici des exemples d’utilisation courante des calques et des masques. C’est fondamental pour les débutants. Il faut absolument savoir faire tout cela, c’est à la base de tout le traitement sur Photoshop. En plus j’insiste sur les bonnes pratiques.

Plan :

  • Rappel,
  • Modifier un réglage sur un sujet, un objet,
  • Modifier un réglage autour d’un sujet ou d’un objet.
  • Appliquer un filtre sur ou autour d’un élément.
  • Ajouter un élément (photomontage),
  • Effacer un fond,
  • Changer un fond,
  • Changer un ciel,
  • Effacer un élément : Photo de lévitation.

 

Rappel.

On rappelle que pour dupliquer un calque il faut faire Ctrl+J. 

On a vu comment créer un masque de fusion : en cliquant sur  icone_masque en bas du panneau des calques :

  • le masque de fusion est ajouté au calque actif,
  • si une sélection est présente sur l’image, sur le masque la zone sélectionnée est en blanc et le reste en noir.
  • Un calque de réglage a automatiquement un masque. 

Retenir que quand il y a une zone noire cela correspond à de la transparence et qu’on voit ce qui est en dessous.

Rappelons enfin que pour limiter un réglage au calque d’en dessous et pas sur tous les calques dessous, il faut ajouter un masque d’écrêtage. Pour cela on clique sur la ligne entre les deux calques en appuyant sur ALT (ce qui ajoute un masque d’écrêtage).

Il faut avoir de bonnes notions pour sélectionner un élément (voir ICI).

Une fois qu’on a sélectionné un élément, pas question de faire Ctrl J ce qui crée un calque par copier avec uniquement l’élément sélectionné et du transparent autour. Cela met uniquement l’élément désiré sur un calque mais en cas nécessité de correction impossible de rattraper.

Pas question non plus de faire une sélection avec la gomme pour mettre du transparent autour ; là aussi en cas d’erreur c’est non rattrapable.

Il faut donc utiliser les masques pour isoler une partie de l’image : sélectionner l’élément et ajouter un masque ; vous ne verrez plus que l’élément sélectionné ; autour cela sera transparent. Si la sélection initiale comporte des erreurs (zone non sélectionnée de l’élément ou au contraire débordement de sélection, il suffit de passer sur le masque et de peindre en blanc sur les zones à sélectionner ou en noir sur les zones qui n’ont pas à être sélectionnées.

En tous les cas, il faut avoir de bonnes pratiques et travailler en non destructeur ; voir ICI.

  • Utiliser les masques pour sélectionnez un élément (pas de calque par copier ou l’usage de la gomme).
  • Utiliser les calques de réglages (et pas les réglages du menu Image>Réglages).
  • Utiliser les objets dynamiques.
  • Utiliser un calque transparent pour peindre …

Il est aussi nécessaire de savoir mettre deux images dans une seule image pour faire un montage. Voir ICI.

Modifier un réglage sur un personnage, un objet.

Nous voulons éclaircir, assombrir, changer la couleur… d’un sujet d’un objet, d’une partie de l’image : il faut donc utiliser un calque de réglage (pour éclaircir, changer la couleur…) uniquement sur une partie de l’image.

Le plus simple est de :

  • Sélectionner la partie à modifier avec les outils de sélection habituels ; menu sélection>Sujet  pour la personne sur la photo par exemple. Outils sélection d’objet pour un objet ; outils sélection rapide ou tous les autres outils de sélection (voir ICI).
  • Ajouter un calque de réglage correspondant avec ce que vous voulez faire. Le calque de réglage va automatiquement avoir un masque contenant du blanc sur ce qui était préalablement sélectionné.
  • Régler ce que vous désirez modifier. Le réglage n’agira que sur la partie de l’image correspondant au blanc du masque donc uniquement sur la zone que vous aviez sélectionné au départ.

Il faut bien le faire dans cet ordre : sélection, ajout calque de réglage, régler l’effet. Pour appliquer un réglage sur une partie de l’image, il faut sélectionner cette partie et ajouter un calque de réglage.

Exemple :

Je veux diminuer la luminosité du rouge du château d’eau ; je sélectionne le château d’eau (ici avec la sélection d’objet, on aurait pu le faire avec l’outil de sélection rapide) :

J’ajoute mon calque de réglage en cliquant en bas du panneau des calques sur : et en choisissant dans le menu, « Luminosité/contraste ».

Cela ajoute bien un calque de réglage avec un masque limitant l’action du réglage à la zone précédemment sélectionnée.

Je règle ensuite la luminosité ; cela n’agit que sur le château d’eau.

Un autre exemple avec le calque Teinte/Saturation :

On sélectionne le château d’eau et on ajoute un calque Teinte/Saturation. Cela ajoute bien un calque de réglage avec un masque limitant l’action du réglage à la zone précédemment sélectionnée.

Je règle ensuite la saturation. A noter que cela augmente la saturation de toutes les couleurs de la tour ; comme il n’y a que du rouge comme couleur, on n’agit que sur le rouge.

Si la sélection a été mal faite et comporte une erreur à corriger, je clique sur le masque, et je peints en blanc ou en noir pour ajouter ou enlever des zones ou le réglage sera appliqué.

Si je veux utiliser plusieurs réglages sur la même zone, j’ajoute par-dessus le calque de réglage correspondant, j’applique un masque d’écrêtage en cliquant sur la ligne entre les deux calques de réglage ; les deux réglages seront appliqués à la zone définie.

Il est aussi possible de dupliquer le calque du départ, d’isoler la partie à modifier sur un calque supérieur puis d’ajouter dessus un calque de réglage et de limiter son action au calque juste dessous :

  • Dupliquer le calque (Ctrl J),
  • Sur le calque du dessus sélectionner la partie à modifier,
  • Ajouter un masque en cliquant sur , ainsi seule la partie à modifier sera visible sur ce calque,
  • Ajouter un calque de réglage, et un masque d’écrêtage entre ce masque de réglage et le calque où la partie est sélectionnée (Alt Clic sur la zone de séparation des deux calques).
  • Faire le réglage.

C’est plus long.

Modifier un réglage autour du sujet, de l’objet.

Là, j’ai un sujet, un objet, je veux modifier ce qui est autour, le fond par exemple.

  • Sélectionner la partie à modifier avec les outils de sélection (voir ICI),
  • Intervertiser la sélection (menu Sélection>Intervertir ou Ctrl+Maj+I),
  • Ajouter un calque de réglage correspondant avec ce que vous voulez faire. Le calque de réglage va automatiquement avoir un masque contenant du blanc sur ce qui était préalablement sélectionné ; c’est à dire le fond.
  • Régler ce que vous désirez modifier.

Exemple, je veux mettre tout ce qui est autour du sujet en noir et blanc.

Je sélectionne le sujet, j’interverti la sélection, j’ajoute un calque de réglage « Noir et Blanc ».

Une autre solution est de sélectionner, d’ajouter le calque de réglage, et de cliquer sur le masque puis de l’inverser le masque (Crtl+I).

Cela se nomme désaturation partielle (seul l’objet est coloré sur un fond noir et blanc) ; il parait que c’est un peu kitch.

Ajouter un filtre sur un élément.

La solution la plus simple serait de sélectionner l’élément puis d’appliquer le filtre (Menu Filtre>Flou>Flou gaussien par exemple). Quand il y a une sélection le filtre ne s’applique que dans la sélection.

Mais cela aurait plusieurs inconvénients :

  • Si vous voulez à postériori modifier l’importance du flou : impossible.
  • Si la sélection a été mal faite, impossible de la corriger.

C’est bien mieux de faire ce qui suit :

  • 1 Dupliquer le calque (Ctrl J),
  • 2 Sélectionner l’élément,
  • 3 Ajouter un masque de fusion, pour isoler l’élément sur le calque supérieur.
  • 4 Transformer le calque en objet dynamique (menu Filtre>Convertir pour les filtres dynamiques).
  • 5 Appliquer le filtre.

On rappelle que transformer un calque en objet dynamique, permet d’appliquer un traitement (un filtre par exemple) mais en conservant le calque initial, ce qui permet de revenir sur le filtre et de modifier son intensité si nécessaire.

On aurait pu sauter l’étape 4 mais il aurait été impossible de modifier le réglage du calque de réglage ensuite.

Si vous voulez appliquer un flou uniquement sur le fond :

  • Après la sélection vous intervertissez la sélection (Ctrl Maj J),
  • Ou bien vous inverser la sélection avant d’appliquer le filtre (Ctrl I).

Pour allons prendre l’exemple de mettre un flou sur l’arrière-plan.

  • 1 Dupliquer le calque (Ctrl J),
  • 2 Sélectionner l’élément,
  • 3 Intervertir la sélection (Ctrl Alt I)

  • 3 Ajouter un masque de fusion, pour isoler le fond sur le calque supérieur.

  • 4 Transformer le calque en objet dynamique (menu Filtre>Convertir pour les filtres dynamiques).
  • 5 Appliquer le filtre flou gaussien (menu Filtre>Flou>Flou Gaussien).

 

Ici je montre l’usage des calques et masques. Pour flouter un fond, simuler un flou de profondeur de champ et que le résultat soit réaliste la méthode est beaucoup plus subtile ; il y a un tuto ICI.

Ajouter un élément sur une image (photomontage).

Le principe est de superposer des calques qui contiennent chacun un des éléments du montage.

Il faut dans un premier temps mettre toutes les photos comportant les différents éléments du montage sur une même image sous forme de calques les uns au-dessus des autres et au-dessus de l’arrière-plan qui correspond au fond.

Voici mon exemple, j’ai toujours mon même arrière-plan  et je veux ajouter un panneau. Bon, ce n’est pas le montage du siècle, c’est juste pour expliquer.

Il y a le calque du fond et par-dessus le calque contenant le panneau.

Comment avons nous fait pour mettre les deux images sous forme de calque l’une au-dessus de l’autre ?

  • Si vous avez vos deux images sur Lightroom il est possible de les passer dans Photoshop sous forme de calques.
  • A partir de Ps, ouvrir les deux photos et passer une des deux photos dans l’autre (Ctrl A puis ctrl C sur la première ; Ctrl V pour l’ajouter sur l’image…).
  • En étant sur le fond ; Menu Fichier> Importer et incorporer pour choisir une image sur le disque et l’incorporer sous forme de calque dynamique.

Ensuite sur le calque du panneau, sélectionner votre panneau avec les outils de sélection habituels. Puis cliquez sur , cela ajoute un masque et ainsi permet de ne plus voir que le panneau.

Pour déplacer le panneau et le mettre au bon endroit, cliquez sur l’outil de déplacement , puis déplacer le calque courant avec la souris.

Pour modifier la taille de l’élément, utilisez Ctrl T (transformation) pour mettre à la bonne taille.  Si le calque est dynamique, c’est mieux.

Il est aussi possible de modifier chaque calque en ajoutant par-dessus un ou des calques de réglage (luminosité, saturation des couleurs…) et en limitant l’effet au calque juste en dessous  grâce à un masque d’écrêtage.

 

Ici je montre l’usage des calques et masques. Pour faire un photomontage et que le résultat soit réaliste la méthode est beaucoup plus subtile : les éléments rajoutés doivent être cohérents sur le plan de la perspective, de l’éclairage, de la température de couleur, de la luminosité…

Effacer un fond :

Avec Photoshop.
1-Sélectionner le sujet (menu Sélection >Sujet ou bien le sélectionner avec les autres outils de sélection),
2-Créer un masque de fusion.
On ne voit plus le fond.

Plus rapide encore : se mettre sur le calque, ouvrir le panneau de propriétés (menu fenêtre>propriétés), cliquer sur supprimer l’arrière-plan.

Ps ajoute un masque de fusion avec du noir sur l’arrière-plan : sur ce calque on ne voit plus l’arrière-plan.

Si le masque n’est pas parfait, clic droit sur le masque puis :

  • Puis peindre en noir ou blanc sur ce masque pour corriger.
  • Dans le menu propriétés du masque, clic sur « Sélectionner et masquer » pour corriger le masque avec un pinceau par exemple.

Changer un fond.

Voici l’image ci-dessous, le modèle a été pris sur un fond gris, on veut remplacer le fond.

Il faut il faut isoler le modèle sur un calque et mettre le calque du fond dessous.

On utilise l’outil de sélection rapide  par exemple ou le menu sélection> Sujet.

Puis créer un masque de fusion en cliquant sur  icone_masque en bas du panneau des calques ; le masque de fusion est ajouté au calque actif avec la zone sélectionnée en blanc et le reste en noir. Du coup ce calque ne montre que le sujet. On se souvient comment agit le masque de fusion : les zones correspondantes au sujet sont blanches sur le masque dont le calque permet de voir le sujet ; les zones autour du sujet sont, sur le masque, noir donc on voit ce qu’il y a dessous.

masque_montage4.JPG

Le sujet est bien « isolé » sur le calque grâce au masque comme on le voit ci-dessus. Le calque du dessous a été rendu non visible en cliquant sur son œil.

Si on ajoute un calque avec un fond (menu Fichier>importer et incorporer pour charger votre image de fond ; dimensionner le fond puis validez en haut) sous le calque du sujet, cela permet de changer le fond :

masque_montage5.JPG

Bonus : Il est possible d’ajouter un calque de réglage (Luminosité/contraste par exemple) et de ne faire agir ce calque de réglage que sur le calque du sujet, de modifier uniquement la luminosité et le contraste du sujet ; on peut aussi modifier le calque du fond avec des calques de réglage, il faut se souvenir que personnage et fond doivent être cohérent sur le plan luminosité, température, saturation…

Calque_montage6.JPG

Il faut utiliser un masque d’écrêtage en faisant Alt +clic sur la ligne séparant le calque de luminosité/contraste et le calque qu’on veut corriger. 

Changer un ciel.

Première méthode à la main :

Il faut sélectionner le ciel : On clique, par exemple, sur l’outil baguette magique à gauche iconre_bagtmag(1) (clic droit sur l’outil de sélection rapide si elle n’est pas visible). Puis on clique dans le ciel (dans notre exemple) et wouhaa !! c’est magique, le ciel est sélectionné. Il faut avouer qu’ici c’est magique car le ciel est homogène, bien délimité par rapport aux bâtiments, qu’il n’y a pas d’antennes…

D’autres fois le résultat peut être catastrophique.

Pour affiner l’effet, on peut modifier la « Tolérance » (2), dans la barre d’option en haut, qui va permettre de sélectionner plus ou moins largement.

On peut choisir de sélectionner des Pixels non contigus (3) : s’il y avait eu un gros câble coupant le ciel, la sélection de pixels non contigus aurait sélectionné les deux portions.

On note (4) qu’avec cet outil on peut choisir de chercher les limites de zones sur le calque actif uniquement ou sur tous les calques (en cochant « Echant. tous les calques« ).

Pour change ce ciel sans âme : une fois la sélection effectuée, il faut l’intervertir (menu Sélection >Intervertir ou Maj Ctrl I) pour sélectionner le sol, puis ajouter un masque. On ne voit plus que l’immeuble et le château d’eau. Il suffira ensuite de mettre dessous une photo contenant un ciel.

Seconde méthode automatique :

Edition>Remplacement du ciel.

 

Effacer un élément de la photo : Photo de Lévitation :

Prendre une photo avec un personnage sur un support (1).

Enlever personnage et support et prendre une seconde photo (2).

(Utilisez un pied pour que le cadre soit exactement le même, bloquer les réglages afin d’avoir la même luminosité sur les deux photos).

Le but est de faire disparaître le support (3) : nous aurons l’impression que le personnage vole.

Il faut mettre la photo avec le personnage au dessus :

Ouvrir les deux photos dans PS ; Ctrl A puis Ctrl C sur la photo avec le personnage (copier) ; Ctrl V sur la photo du fond (coller) cela ajoute un calque avec le personnage.

Si vous avez fait l’inverse (le personnage est en dessous) ; déverrouillez le calque d’arrière-plan et déplacez le au-dessus par un drag and drop.

Il faut maintenant effacer le support :

Ajoutez un masque de fusion sur le calque du dessus, sélectionnez le masque de fusion, peignez en noir sur le support, il disparaît pour laisser apparaître le calque du dessous. Magique, le support disparaît.

levitation.JPG

 

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.