Approfondir : les filtres.

Il existe une multitude de filtres permettant, entre autres, de transformer l’image, d’ajouter du flou,  d’augmenter la netteté, de corriger les effets de l’objectif, de réduire ou d’ajouter du bruit, de déformer les images, de les pixeliser ou de créer un tas d’effets artistiques. Ne pas confondre avec les calques de réglages qui agissent sur certaines propriétés de l’image comme la luminosité, la couleur ou les outils…

Nous verrons :

  1. Généralités,
  2. Galerie de filtres,
  3. Grand angle adaptatif,
  4. Filtre Camera Raw,
  5. Correction de l’objectif,
  6. Fluidité,
  7. Pointe de fuite,
  8. 3D,
  9. Bruit,
  10. Déformation,
  11. Esthétiques,
  12. Flou,
  13. Galerie d’effets de flou,
  14. Pixélisation,
  15. Rendu,
  16. Renforcement,
  17. Vidéo,
  18. Divers.

1- Généralités

Les filtres se trouvent dans le menu Filtre.

filtre0.JPG

Ils sont applicables sur le calque actif et visible ; pour certains filtres sur un masque de fusion ou sur une couche alpha dans le panneau couche.

L’utilisation la plus fréquente est quand même de les utiliser sur un calque. Il faut des pixels pour que le calque agisse. Les filtres ne fonctionnent pas sur un calque vide.

Pour appliquer un filtre seulement sur une zone d’un calque,

  • Il faut sélectionner la zone à l’aide des outils de sélection puis appliquer le filtre. L’effet du filtre ne sera appliqué que dans la zone sélectionnée.
  • Ou bien, c’est mieux, dupliquer le calque appliquer le filtre et à l’aide d’un masque de fusion limiter la zone où apparaitra l’effet du calque. Et plus, globalement on peut réduire l’effet du filtre en diminuant l’opacité du calque filtré.

Certains filtres fonctionnent uniquement avec des images RVB (pas CMJN ou Lab).

Tous les filtres peuvent être appliqués à des images 8 bits mais certains ne fonctionnent pas sur des images 16 ou 32 bits (dans ce cas la ligne correspondant au filtre est grisée dans le menu).

Certains filtres sont gourmands en mémoire vive et en ressources. Si vous n’avez pas assez de mémoire vive disponible pour le calcul d’un effet de filtre, un message d’erreur peut  s’afficher. Dans ce cas fermez les autres applications, fermez les autres images, augmentez la mémoire allouée à PS dans les préférences. Augmentez la mémoire RAM sur l’ordinateur. Enfin la ligne du filtre peut être grisée si le filtre choisi nécessite une carte graphique supérieur à celle utilisée (3D, peinture à l’huile…). Voir ICI les configurations requise.

On peut télécharger des  filtres fournis par des développeurs tiers ;  ils sont disponibles sous forme de modules externes. La dernière ligne du menu Filtre est « Rechercher des filtres en ligne…  » ; il y en a des gratuits. Une fois installés, ces filtres externes s’affichent au bas du menu Filtre.

Atténuation de l’effet d’un filtre utilisé directement sur les pixels.

Les filtres agissent directement sur le calque et sont donc destructeurs sur les pixels, on ne peut donc pas modifier à posteriori le réglage du filtre. Appliquez un flou sur une image, impossible de l’augmenter ou le réduire ultérieurement.

Il est malgré tous possible d’appliquer plusieurs fois un même filtre sur le même calque ce qui permet d’augmenter l’effet au delà des réglages maximum ou d’augmenter l’effet du filtre à postériori.

La seule chose qu’on peut faire quand on a appliqué un filtre directement sur un calque c’est d’utiliser immédiatement le menu Edition > Atténuer…  qui permet d’atténuer l’effet du dernier filtre utilisé (en jouant sur le curseur opacité) et de modifier son mode de fusion.

filtre_attenuer

Mais dès que vous avez utilisez une autre commande, cette option disparait.

Cela n’est pas une solution très souple (on est destructeur de toutes les façons) et on ne peut pas revenir sur les paramètres du filtre. L’utilisation des objets dynamiques est une bien meilleure manière de faire quand on travaille sur des calques.

Travaillez proprement en « non destructeur » avec les objets dynamiques.

La solution est de transformer votre calque de pixel en objet dynamique puis de travailler  avec un filtre dynamique.

Dans un premier temps il faut convertir le calque de pixel en objet dynamique (menu Filtre>Convertir pour les filtres dynamiques ou clic droit sur la ligne du calque et « Convertir en objet dynamique » ).

destr10.JPG

Ensuite, toujours par le menu filtre on peut ajouter un filtre ‘Flou gaussien’ par exemple.

Le résultat visible est une image floue mais les pixels du calque ne sont pas modifiés.

destr11.JPG

En double –cliquant sur la ligne du bas (« Flou gaussien ») on peut à postériori rouvrir le panneau du flou et modifier le réglage du filtre pour avoir plus ou moins de flou.

Cela est valable pour tous les filtres (fluidité, flou, netteté…).

Par contre, quand on applique un filtre sur un masque de fusion, on ne peut pas en faire un masque dynamique ;  c’est destructeur, on ne peut pas revenir sur les réglages du filtre. On peut juste utiliser le menu Edition > Atténuer..

Doser l’effet.

Une technique fréquemment employée pour faire apparaitre plus ou moins l’effet d’un filtre est de dupliquer le calque, d’appliquer sur le calque supérieur le filtre et ensuite de jouer sur l’opacité du calque supérieur pour doser le mélange image avec filtre/image sans filtre.

filtre 00.JPG

Ci-dessus on a dupliqué, transformé le calque supérieur en calque dynamique, appliqué un filtre de la galerie de filtre. Ensuite on a baissé l’opacité à 17%.

Attention ne pas confondre : modifier les paramètres d’un filtre (flou de diamètre plus ou moins important par exemple, modifiable a postériori sur un filtre dynamique) avec le fait de voir plus ou moins ce flou (en modifiant l’opacité).

Détournement.

Souvent on détourne la fonction première d’un filtre pour un autre usage :

Il y a un filtre film plastique, si on l’utilise ‘ avec modération ‘ on peut donner une impression d’humidité à une surface.

2- Galerie de filtres.

Menu Filtre>Galerie de filtres…

Fonctionne sur les images 8 bits par couche uniquement et en RVB uniquement.

Il existe une multitude de filtres classés par catégorie (Artistiques, Contours, Déformation, Esquisse, Esthétiques, Textures).

filtre_galerie1.JPG

  • Ouvrez une catégorie en cliquant sur le petit triangle correspondant (1).
  • Cliquez sur un des filtres (2).
  • Modifiez les paramètres du filtre (3).
  • Si vous voulez rajouter par dessus un second filtre cliquez sur l’icône (4) et choisir un autre filtre.

On peut ainsi appliquer plusieurs filtres qui seront les uns sur les autres ; on le voit sur la liste (5), activer ou désactiver l’effet d’un filtre (en cliquant sur l’œil dans la liste), supprimer un filtre (en cliquant sur la corbeille) et modifier l’ordre dans lequel les filtres sont appliqués (par un drag/drop). Lorsque vous êtes satisfait de l’aperçu, vous pouvez appliquer l’effet à votre image en cliquant sur « Ok ».

Quelques exemples :

Onglet « Artistiques » ; filtre « Découpage » :

filtre_decoupage.JPG

Tout comme Barbouillage, Aquarelle, Éponge donne un aspect peinture « artistique ».

Onglet « Artistique » ; filtre « Emballage plastique » :

filtre_emballageplast.JPG

Ce filtre donne un aspect curieux.  Il peut être utilisé pour ajouter des reflets, des halos ou pour rendre un objet (gâteau) plus « humide ». Là aussi on duplique le calque on applique le filtre sur la copie et on baisse fortement l’opacité.

Voir la vidéo de Jack Struss Ici.

On peut ajouter du grain : Onglet Artistique, Grain photo.

filtre_grain1.JPG

Dans l’onglet Textures il y a aussi un filtre Grain :

filtre_grain2.JPG

Il permet de choisir le type du grain parmi une liste.

3- Filtre>Grand angle adaptatif.

Permet de redresser localement les lignes (qui ont été courbées par l’objectif grand angle ou l’angle de prise de vue) et de les mettre droite et horizontale ou verticale.

Le logiciel reconnait l’objectif (en bas à gauche) et utilise le profil correspondant (pas toujours).

Choisissez un type de correction :

  • Objectif 180°corrige les courbures extrêmes provoquées par un objectif 180°.
  • Perspective corrige les lignes convergentes dues à l’angle de vue et à l’inclinaison de l’appareil photo.
  • Panorama corrige un panorama Photomerge.
  • Sphérique complet corrige les panoramas de 360 degrés. Les panoramas doivent respecter un rapport 2:1.
  • Auto détecte automatiquement la correction appropriée (s’il y a un profil pour l’objectif, sinon l’option n’est pas acceptée).

Contrainte permet de travailler avec des lignes.

Si on clique sur l’outil Contrainte filtre_contrainte.JPG (icône complètement en haut à gauche), on va travailler sur les lignes.

Voyons une image ou la photo d’un immeuble est déformée par l’objectif ; le rebord gauche de l’immeuble est arrondi par l’objectif grand angle :

filtre_gdangle.JPG

Si un profil, « Perspective » ou ‘Auto’ est accepté :

Si on clique sur un point et on déplace la souris, on voit une courbe qui suit les courbes engendrées par l’objectif : ci-dessus on a cliqué sur le bord gauche de l’immeuble en haut ; on déplace le curseur en bas et du coup la ligne suit le bord courbe de l’immeuble.  Quand on clique en bas la ligne devient droite et le rebord gauche de l’immeuble devient droit.

Si en cliquant sur le second point, on appuie en même temps sur Maj cela crée une verticale ou une horizontale.

Pour corriger l’image on fera plusieurs lignes sur le toit, les fenêtres…

Quand on a créé une ligne, un cercle apparait :

filtreGAA3.JPG

On peut déplacer l’angle de la ligne en cliquant sur un des petits cercles blancs. Si on clique sur le cercle et qu’on éloigne le curseur loin, on voit l’indication de l’angle et on peut régler cet angle finement.

Clic droit sur le petit cercle blanc permet d’ouvrir un menu donnant la possibilité de mettre à postériori la ligne horizontale ou verticale.

Même s’il n’y a pas de déformation de l’objectif, ce système de droite dont on peut modifier l’angle permet de redresser des bâtiments.

 Un curseur permet d’agrandir pour éviter les zones vides :

filtre_GAA1.JPG

 

Il existe aussi contrainte polygonale (seconde icône en haut à gauche) permettant de tracer un polygone.

Pour ce genre de correction j’avoue utiliser souvent l’outil Upright de LR ou du filtre Camera Raw.

Lien Adobe :

https://helpx.adobe.com/fr/photoshop/using/adaptive-wide-angle-filter.html

Un épisode de la chaine f/1.4. https://www.youtube.com/watch?v=MF8PBQpdG2w (horizontale et verticale).

Et un autre : https://www.youtube.com/watch?v=-ttxxi03-u8(corriger les courbures).

4- Filtre Camera Raw.

Même fonctions que le module développement de Lightroom, ce filtre apporte souvent un plus par rapport aux mêmes fonctions dans Photoshop. Ne vous en privez pas.

Ce filtre agit sur le calque actif bitmap (pas en Raw) ; il permet, plus facilement que dans PS, de modifier les tons clairs et foncées, le point blanc et noir ; d’utiliser des corrections locales (filtre radial, filtre gradué, pinceau de retouche) ; le module TSL est performant, la gestion du bruit aussi est plus performante…

Il y a une série de tuto Camera Raw sur ce site, vous les trouverez ICI.

CrA

5- Filtre Correction de l’objectif.

Menu Filtre>Correction de l’objectif…

On a le choix entre :

  • Correction automatique (Par rapport à votre objectif).
  • Correction manuelle.

En correction automatique, si les « critères de recherche » ne retrouvent pas automatiquement votre  boitier et objectif, il faut le faire en déroulant les listes. PS corrigera les défauts optiques géométriques de l’objectif et si vous le désirez (en cochant les cases correspondantes) les aberrations chromatiques et le vignettage.

filtre_cor-obj1.JPG

En correction manuelle (cliquer sur l’onglet « Personnalisé » on peut corriger les aberrations chromatiques, enlever un vignettage ou effectuer des transformations de perspectives en bas (et déformation géométrique en haut).

filtre_cor_obj2.JPG

Il y a une autre manière de modifier la déformation : c’est de sélectionner l’icône grille complètement en haut à gauche puis de cliquer dans l’image et déplacer vers le centre ou l’extérieur pour déformer l’image.

Personnellement j’utilise le filtre Camera Raw et ses options de corrections qui me semblent plus intuitives.

6- Filtre Fluidité.

Comment affiner une silhouette ? réduire un œil un peu trop gros ? Menu Filtre > Fluidité…

En sélectionnant l’outil Déformation avant en haut à gauche de la fenêtre fluidité filtre_fluidite0 , si on clique/déplace cela déforme ce qu’il y a en dessous du cercle en fonction du diamètre du pinceau. Très utilisé pour diminuer la largeur d’un hanche ou d’une cuisse en photo de mode !

Cor11

Voyons le détail :

L’outil déformation avant (1) : il « pousse les pixels » Pour affiner l’épaule sur notre exemple, prendre un curseur un peu grand ; cliquer/déplacer perpendiculairement au bord de la robe (2). Procédez par petite touche successive sur le pourtour. L’outil juste dessous annule progressivement la déformation quand on clique sur l’endroit déformé, qu’on maintient l’appui ou qu’on déplace (c’est pratique pour corriger une déformation trop importante).

Les outils « Tourbillon horaire » (3) (Alt pour l’antihoraire), « outil contraction » (4), « outil dilatation » (5), « décalage vers la gauche » (6) (cliquez et déplacez vers le haut ou le bas) sont moins fondamentaux.

En haut à droite (7), il y a les options du pinceau pour régler l’effet à sa convenance.

filtre_fluid3.JPG

Les icônes 8 filtre_fluid2.JPG et 9 permettent de figer et de défiger une partie de l’image qui ne sera pas ainsi déformée (on voit un masque rouge sur les zones figées qui ne seront pas déformées).

filtre_fluid1.JPG

Dans le panneau de droite, dérouler l’onglet « Options d’affichage » et paramétrer le masque à votre convenance.

Pour les visages, si vous cliquez sur l’icône (10) filtre_fluid4.JPG, lorsque vous passez le curseur sur le visage, il apparaît des marques pour les yeux, le nez… Avec la souris vous pouvez déplacer ces marques et ainsi déformer le visage. Processeur graphique obligatoire et il faut au moins un visage sur la photo.

Un exemple quand le curseur passe sur la bouche. On peut agir sur la lèvre inférieur ou supérieur, la largeur de la bouche, le sourire :

filtre_fluid6.JPG

Sinon vous avez à droite (dans l’onglet Modification des traits du visage) des curseurs (11) pour tous les éléments du visage et vous pouvez tout modifier (ajouter un sourire, écarter les yeux, agrandir un œil…).

filtre_fluidit5.JPG

Époustouflant.

Ne pas oublier de dérouler (12) le panneau pour pouvoir profiter de plein d’autres options.

En particulier, si on travaille bien sur le calque actif, on peut voir ou non les autres calques, ce qui peut aider pour certains traitement :

fluidité_1.JPG

Il faut cocher « Afficher le fond » et choisir les calques et l’opacité.

 

Une alternative qui n’est pas un filtre : Déformation de la marionnette.

Il faut sélectionner une zone, passer par le menu Edition > Déformation de la marionnette.

Il apparait un filet, cliquez pour sélectionner des points fixes. Puis déplacer un point, cela déforme l’image.

deformationmariontt

Noter qu’il faut des points fixes pour que le déplacement d’un point soit effectif.  Il faut donc plusieurs points.

7- Filtre point de fuite.
 

Permet de coller un objet sur une photo qui sera transformé pour respecter une perspective.

On crée un texte :

FiltrePDF1.JPG 

On le sélectionne :

filtre PDF2.JPG

Ctrl+clic sur le T du calque sélectionne le texte. On le copie. On désélectionne, on cache le calque texte. On crée un nouveau calque. On se met sur ce calque vide.

Menu Filtre>Point de fuite.

Par défaut on clique 4 points pour définir un parallélépipède indiquant la perspective. S’il devient rouge ce n’est pas possible ; s’il devient bleu, pas de problème pour la perspective. Avec Ctrl+V on colle le texte et on le déplace dans le quadrilatère bleu. Il se met en perspective. Cliquez sur Ok.

filtrePDF3.JPG

8- 3D

Je n’utilise pas.

9- Bruit

A part le filtre « Ajout de bruit », tous les autres permettent de diminuer le bruit.

Filtre Ajout de bruit.

Pour simuler du grain par exemple.

Ajouter un calque vide, le remplir de gris 50% ; filtre Bruit >Ajout de bruit…

filtre_bruit.JPG

Cocher Monochromatique en bas ; doser la Quantité avec le curseur. La répartition Gaussienne semble la meilleure. Puis OK.

Certains ajoutent un flou gaussien pour plus de vraisemblance avec le grain des films argentiques. Utiliser un calque dynamique permettra de revenir facilement sur ses réglages.

La encore, le filtre Camera Raw permet d’ajouter du grain très facilement et de manière plus souple.

Filtre anti-poussière.

Réduit le bruit en modifiant des pixels dissemblables.

On peut l’utiliser pour enlever la poussière mais aussi pour plein d’autres choses.

Un exemple : enlever les pellicules sur une veste.

Sélection de la veste avec l’outil de sélection rapide.
Menu Filtre > Bruit > Anti poussière.

Réglage rayon = 2 ; seuil= 19 (dépend de la définition de l’image).
Sinon en général mettre un faible rayon (moins de 5) et jouer sur le seuil.

filtre_antipoussiere.JPG

Je l’ai vu aussi utilisé pour enlever le duvet sur le bord d’un visage, on ajoute un filtre anti poussière et avec un calque de fusion on limite son action à la zone ou le duvet est visible.

Filtre flou intérieur.

Je cite Adobe : « Détecte les contours dans une image (zones ayant subi des modifications chromatiques notables) et rend floue la totalité d’une sélection à l’exception de ces contours. Ce type de flou permet de supprimer le bruit tout en conservant les détails. »

Il faut l’appliquer plusieurs fois pour voir un effet.

Filtre médiane.

Je cite aussi « Adobe » : Réduit le bruit dans une image en fusionnant la luminosité des pixels dans une sélection. Le filtre recherche le rayon d’une sélection de pixels pour retrouver des pixels de même luminosité, en éliminant les pixels trop différents des pixels adjacents, puis remplace le pixel central par la valeur de luminosité médiane des pixels trouvés. Il permet notamment d’éliminer ou de réduire l’effet de mouvement sur une image. »

Filtre réduction du bruit.

Réduit le bruit provoqué par la montée en Iso.

filtre_reductionbruit.JPG

Si on reste dans les fonctions de base les curseurs sont intuitifs. Si on clique sur le radio bouton Avancé, on a accès à une réduction de bruit plus fine avec possibilité de travailler sur chaque couche R, V ou B. Le bruit étant parfois dominant dans la couche bleue, on peut choisir de travailler sur cette couche.

Il y a, on le rappelle, des filtres grains dans la galerie de filtre, mais ils ne fonctionnent que sur une image 8bits/couche.

Là aussi le filtre Camera Raw possède une fonction performante de réduction de bruit.

10- Déformation

Cisaillement.

Contraction.

Coordonnées polaires.

Dispersion.

Ondes.

Ondulation.

Sphérisation.

Tourbillon.

Zigzag.

11- Esthétique

Peinture à l’huile.

Par Daniel Orain.

Ouvrir une image Mettre Dupliquer (double clic sur le calque puis dupliquer le calque). Convertir cette copie en « Objet dynamique » (clic droit sur le calque puis convertir en objet dynamique) pour un travail non destructeur.

Menu Filtre/Esthétique/Peinture à l’huile.

Dans la fenêtre du filtre, cocher « aperçu » pour se rendre compte de l’évolution des réglages.

Il faut beaucoup tâtonner avec les différents curseurs pour obtenir l’effet désiré selon ses préférences. Les réglages que j’ai utilisés ne sont que des exemples.

Commencer par cocher [Eclairage] en bas de la fenêtre Le curseur « Brillance » agira sur le rendu plus ou moins fort de la peinture.

Réglage [Forme] Stylisation : Agit sur la forme du trait de peinture.

Netteté : Agit sur la dureté du trait de peinture.

Echelle : Agit sur la profondeur et la grosseur du trait de peinture suivant le style choisi. Grosseur : Un complément à l’échelle.

Un appui sur Alt du clavier + clic sur Annuler permet de réinitialiser les réglages par défaut.

filtre_huile1

filtre_huile3

Filtre Tracé des contours :

filtre_trace_des_contours.JPG

.12- Flou

Par lju photo passion.

Tout d’abord les flous se trouvent à 2 endroits différents soit dans la galerie de flou soit dans flou tout court. Les 2 ont des flous bien distincts.

Afin de vous présenter leurs effets et que vous puissiez comparer je pars sur chaque flou de la même photo que voici :

Flou_image.JPG

Pour trouver ces effets il faut faire filtre/flou ou filtre/galerie d’effet de flou, ensuite choisir le flou que vous souhaitez appliquer.

Dans filtre / flou se trouve :

Flou_menu1.JPG

Certains flous étant au-delà de mes connaissances ou de mes compétences d’explication je ne pourrai en traité ci-dessous, je tente d’en faire le maximum. Ces derniers demandent souvent des explications plus détaillées pour comprendre ce qu’ils apportent, et beaucoup peuvent être remplacés en tant qu’amateur par d’autres filtres.

Le filtre « Flou » et « Plus flou » appliquent un léger flou sans qu’on puisse le doser.

Le flou de forme :

Il se présente comme cela :

flou_forme_menu.JPG

Le flou suivra la forme choisie, si par exemple je prends les hachures, et sur l’image précédemment montrée, avec un curseur à 526 cela donne la photo ci dessous. On voit donc bien les hachures que j’avais choisies qui apparaissent dans l’effet de flou.

Flou de forme 526

Si on le fait beaucoup moins prononcé (donc avec un curseur à 40) le flou est beaucoup moins strié et cela ressemble plus à un flou « normal » (cf photo ci-dessous).

flou de forme 40.jpg

Quel est l’utilité de ce genre de flou ?  

Il peut servir à texturer un fond trop plat, à donner une direction même si d’autres flous s’y prêtent mieux.
Ce n’est pas l’un de ceux dont je suis le plus fan. Mais il gagne à être connu, surtout si vous maitrisez l’outil plume et que vous faites vous-même vos formes.

 

Le flou de l’objectif :

Avant d’utiliser ce flou d’objectif il est préférable de mettre un masque de fusion avec un dégradé noir et blanc afin de mettre en transparent le plan qui doit rester net (souvent l’avant plan), il est aussi possible de le faire autour d’un sujet avec une brosse douce, en gros en noir ca reste net en blanc c’est modifié.

Il se présente comme cela :

flou_objectif1.JPG

Donc sur l’image présentée en début des tutos j’ai fait ce masque de fusion :
flou_objectif2.JPG

Ce qui donne avec les réglages par défauts et en sélectionnant masque de fusion :

Flou de l objectif horizon.jpg

Bon en petit ce n’est pas forcément flagrant mais le fond est bien flou.

Il aurait été possible de faire un masque de fusion sur la fillette et de rendre le reste flou comme ceci :
Flou_objectif3.JPG

Ce qui donnera un flou de l’objectif comme ci-dessous :

Flou_de_l_objectif selection centrale.jpg

Bon le détourage était grossier d’où une zone très nette autour de la fillette, en revanche tout le reste est flou comme vous pouvez le constater. Donc à vous de jouer avec le masque de fusion.

Quel est l’utilité de ce genre de flou ? 

Ce genre de flou peut permettre de rajouter de la profondeur de champs à votre photo, il permet aussi de mettre en valeur l’un des éléments de votre photo, cela permet de le détacher.

On peut y trouver d’autres utilités mais je pense que ce sont là les 2 principales.

Le flou de surface :

Il se présente comme cela :

flou_surface1.JPG

En gros il permet de lisser l’image, genre ici rendre la plage plus lisse ou la robe, inconvénient il demande un réglage important du seuil afin de ne flouter que ce que l’on souhaite.

En mettant un rayon de 50 et un seuil de 30 voilà ce que cela donne sur la photo concernée (qui je l’avoue ne se prêtait pas réellement à l’utilisation de ce flou) :

Flou de surface.jpg

Quel est l’utilité de ce genre de flou ? 

Il peut servir à gommer les défauts de peau sur les portraits. Il est bien pratique pour enlever les défauts de petite taille sur un fond studio (voir ici la vidéo de jack).

Ce filtre est utilisé dans la séparation des fréquences ou split frequency  (version 2).

Pour approfondir :

Site : tuto.com par Julien Pons

Le flou directionnel :

Il se présente comme cela :

flou_directionnel0.JPG 
Ce flou est à utiliser sur une partie de l’image ou sur l’ensemble de l’image à votre choix. Pour ne l’utiliser que sur une partie de l’image vous pouvez au choix faire une sélection partielle ou faire un masque de fusion et masquer la partie qui doit restée nette.
Sur cette photo j’ai choisi de mettre un effet sur la droite de la fillette.

Les réglages utilisés sont les suivants : Angle de 0° (donc totalement horizontal) et distance de 60) j’ai inclus la robe dans la sélection afin que vous voyiez l’effet.

Voici donc ce que cela donne.

flou_directionnel.jpg

Quel est l’utilité de ce genre de flou ? 

Ce filtre permet de donner un effet de vitesse, un flou de filé donc de la dynamique à l’image en règle général.

Le flou gaussien :

Pour la culture générale, ou information complémentaire, le flou gaussien tient son nom d’un mathématicien allemand Carl Friedrich Gauss. Ce qu’il a défini permet d’obtenir en graphisme un certain flou qui est déterminé par son rayon d’action et la moyenne des pixels qui entourent le pixel touché.

 

Il se présente comme cela :

flou gaussien0.JPG

Ce flou est souvent utilisé pour flouter une petite partie de l’image (genre un visage)…

J’ai sélectionner le visage de la fillette (enfin la partie tête au complet) et j’ai appliqué un flou gaussien de 9,4 comme ci-dessus… cela donne la photo ci-contre :

Flou Gaussien 9 5.jpg

Si toutefois j’avais voulu forcer le trait en mettant un flou à 75 cela donne presque une disparition de la tête :

Flou Gaussien 76.jpg

Quel est l’utilité de ce genre de flou ? 

Ce filtre permet en général de flouter une partie de l’image qui ne doit pas être reconnaissable. Plus esthétique qu’un carré noir on en conviendra, attention toutefois si le flou est trop poussé cela donne des lectures d’images difficiles et s’il ne l’est pas assez les personnes et choses floutées restent reconnaissables. Il est à doser avec parcimonie.

Ce flou est utilisé par certains pour diminuer des détails sur la peau, ce qui n’est pas toujours heureux. Il est utilisé aussi dans la séparation de fréquence version 1.

Le flou optimisé :

J’avoue ne jamais avoir eu l’occasion de le tester, donc je l’ai fait pour ce tuto… Bizarrement il me fait penser au filtre éponge de la galerie de filtre en moins prononcé plus lissé quoi.
Je vais donc ci-dessous vous indiquer les constatations que j’ai pu faire, je n’ai d’ailleurs rien trouvé sur le net concernant ce filtre (enfin si il en est mention dans un document pdf de rennes 2 sur les filtres )

Il se présente comme cela :

flou optimise0.JPG

Bizarrement sur ce filtre pas d’aperçu en direct, ce qui change de d’habitude.Si j’ai tout bien compris de mes constatations suite à mes tests et à ma lecture😊.
C’est un filtre adaptatif (donc qui s’adaptent aux pixels contigus des pixels sélectionnés) et permet de préserver les contours (d’où le choix du mode normal etc).

Quand je joue avec les curseurs en mode normal je peux obtenir un effet éponge de la galerie de filtre avec peu de détails… si je ne les pousse pas trop ou un effet aquarelle en poussant le seuil un peu et le rayon beaucoup (41 et 100).

Voici sur l’image de gauche les rayons et seuil en mode normal comme indiqué dans l’image de présentation, et sur l’image de gauche les rayons et seuil respectivement à 100 et 41 toujours en mode normal.

flou optimisé mode normal peu poussé.jpg              flou optimisé mode normal poussé.jpg

La perte de détail est visible sur la photo de droite, en revanche les contours étant préservé aucun souci pour reconnaitre les formes et personnages.

Si je change le mode et que je mets « contours seuls » voilà ce que cela me donne (même réglages que l’image de droite) :

flou optimisé mode contour seuls

En inversant (Crtl I) cela donne un effet intéressante :

flou-optimise1.JPG

Et si je mets en mode masquage du contour toujours sur les mêmes réglages rayons et seuil et en qualité élevée :

flouoptimisé2.JPG

Quel est l’utilité de ce genre de flou ? 

A mon sens il possède un effet artistique certain, je n’ai pas assez d’expérience dessus pour vous en donner toutes les utilités possibles. La préservation des contours me semble intéressante dans l’idée de créer une profondeur de champs tout en faisant disparaitre des détails peu esthétiques.

 Le flou par moyenne :

Atténue une image d’après la valeur chromatique moyenne des pixels voisins. Plus le rayon est élevé, plus le flou appliqué est important.

Pratique pour enlever des grosses taches sur un fond par exemple. Mais attention, l’effet de flou « déborde »et s’il y a un élément sa couleur et structure va se flouter mais s’étaler autour. Voir la vidéo de Jack Struss ici.

 

Le flou radial :

Ce flou comme son nom l’indique permet de jouer à partir d’un centre, soit par circonvolutions soit par rayonnement.

Il se présente comme cela :

flou radial0.JPG

Comme dans le filtre précédent pas d’aperçu direct possible. Il est possible d’être obligé de recommencer plusieurs fois donc surtout faites une copie de votre image de base en dupliquant votre calque avant de faire ce genre de filtre. Cela évitera les pertes de travail.

Sur la photo que j’utilise depuis le départ si je fais un filtre flou radial, avec un centre à peu près sur le visage de la fillette, une valeur de 10 en mode rotation et qualité normale cela donne la photo de gauche, avec les mêmes réglages et en cochant zoom cela donne la photo de droite.

flou radial 10 rotation.jpg   flou radial 10 zoom.jpg

Quelle est l’utilité de ce genre de flou ? 

Il peut donner un effet de vitesse à condition de préserver une partie nette en faisant une sélection auparavant. Il permet de donner du mouvement, de rendre dynamique une photo qui ne l’était pas au départ.
Certains s’en servent aussi pour faire croire qu’une roue tourne, que ce soit celle d’un moyen de transport ou une éolienne etc… A vous de faire votre choix d’utilisation elles sont multiples.

Moyenne :

Identifie la couleur moyenne d’une image ou d’une sélection, puis remplit l’image ou la sélection avec cette couleur afin de l’atténuer. Si, par exemple, vous sélectionnez une zone de ciel, le filtre va s’en servir comme base pour générer une zone de couleur bleue homogène.

Pour supprimer une dominante couleur :

Le principe est simple : avoir un calque contenant la couleur complémentaire de la dominante et lui appliquer le mode de fusion « Couleur ». Pour obtenir cette couleur complémentaire, on prend la couleur moyenne de la photo et on l’inverse.

  • Ctrl J pour dupliquer le calque.
  • Filtre>Flou>Moyenne sur le calque supérieur.
  • Ctrl I  pour inverser la couleur.
  • Mode de fusion « Couleur ».
  • Réduire l’opacité à 5 …40% .

dominante.JPG

.13- Galerie d’effets de flou

Par Arnaud Delrue.

La Galerie d’effet de flous propose cinq types de flous accessibles dans un même panneau :

galeriflou1.jpg

Afin d’activer/désactiver un filtre, cocher le petit carré correspondant .

Afin de modifier un des filtres, cliquer sur le filtre correspondant.

Un deuxième ensemble de panneaux permettra de gérer des paramètres sur certains filtres.

galeriflou2.jpg

Flou de profondeur de champ:

Le flou de profondeur de champ permet de créer des transitions de flous entre plusieurs points d’une même image, chose très utile puisqu ’impossible à créer avec un flou basique associé par exemple à un calque de fusion. Longtemps Photoshop ne proposait pas cet outil et on devait alors jongler avec plusieurs calques de flous différents.

Un exemple ici avec un calque sur lequel a été appliqué un flou gaussien à 40px et un masque de fusion dégradé :

galeriflou3.jpg

Au centre de l’image, la transition montre une image nette parasitée légèrement par le flou, on est loin d’un vrai dégradé de flou :

galeriflou4.jpg

Pour parer à cela, on peut donc utiliser le flou de profondeur de champ.
Avec un dégradé gauche/droite semblable, on obtiendra un vrai flou ajustable à l’infini :

galeriflou5.jpg

Pour cela, la première chose à faire est d’ajouter un point dans le filtre. Il suffit de cliquer sur l’image.

Un point (A) est créé :

galeriflou6.jpg

À ce point est associé un Niveau de flou, ajustable dans le panneau ou directement sur le point via l’anneau de réglage.

Le point A est ici réglé à 100px, l’image est donc entièrement floutée avec un rayon de 100px :

galeriflou7.jpg

Avec un deuxième point (B) réglé à zéro, situé en bas de l’image, le flou progresse en ligne droite du point A vers le point B :

galeriflou8.jpg

galeriflou9.jpg

Au-dessus du point A, la zone hachurée est toujours floue (à 100px). Sous le point B le flou est à zéro.

Ceci est schématique, le calcul opéré par Photoshop est plus complexe. Le flou appliqué à chaque endroit de l’image dépend de sa distance relative aux points de réglages.

Imaginons maintenant un effet de flou plus compliqué. On désire créer une zone de netteté qui suivrait la façade de l’immeuble :

galeriflou10.jpg

– On crée d’abord notre zone de netteté à l’aide des points rouges (A, B, C, et D sont réglés à zéro px). Le coin supérieur gauche restera net, grâce à A, B et C. La zone de netteté se prolongera à droite grâce à D.

– Les points bleus permettent ici de créer un flou au premier plan de l’image. E, F et G sont réglés à 25 px)

– Les points verts H et I sont réglés à 65 px et permettent de flouter l’arrière-plan.

– On notera que l’on peut multiplier les points pour parfaire l’effet. Ici on aurait pu ajouter des points rouges entre A et B, C et B, B et D afin que la zone de netteté soit plus réaliste.
– Aussi, certains éléments posent ici problème. Le plot orange et le lampadaire, par exemple, devraient avoir la même netteté de haut en bas. Il sera possible de rattraper cela ensuite par des montages plus ou moins complexes (détourages, reconstruction de l’arrière-plan et flou individuel sur chaque élément)

Flou de diaphragme:

Le Flou de diaphragme permet de créer un flou qui part des bords de l’image vers le centre. Il peut être utilisé pour simuler un vieil objectif (ou un objectif en plastique type Holga, Lomography, etc)

Le seul réglage sur le panneau est l’intensité du Flou (réglable également sur l’anneau de réglage directement sur l’image) :

galeriflou11.jpg

– Sur l’image, on peut modifier la taille, la forme, l’inclinaison du « diaphragme » en actionnant les points blancs situé sur l’ellipse. On peut déplacer le tout avec le point central.

– Tout ce qui se situe en dehors de cette ellipse aura le flou indiqué.

– La transition vers le centre net peut s’effectuer en déplaçant les quatre points blancs situés à l’intérieur de l’ellipse.

galeriflou12.jpg

– A l’instar du Flou de profondeur de champ, il est également possible de multiplier les points.

 

 Bascule-Décentrement:

Le filtre Bascule-décentrement (plus connu sous son nom anglais tilt-shift) permet, un peu à la manière d’une chambre photographique (d’où son nom), de créer une zone de netteté linéaire plus ou moins réduite. Cette zone de netteté traverse l’image de part en part et peut être inclinée (comme on le ferait avec les corps avant et arrière d’une chambre).

Cet effet est connu pour donner une impression de miniature/maquette à des paysages.

Dans le panneau, on peut régler deux choses :

– l’intensité du Flou (réglable également sur l’anneau de réglage directement sur l’image)

– la Distorsion, qui donne un certain effet de vitesse dans le flou.  0% donnera un aspect plus réaliste.

galeriflou13.jpg

galeriflou14.jpg

Sur l’image :

– Le point central indique l’emplacement de la zone de netteté. Tous les points situés sur la parallèle passant par ce point seront nets.

– Les lignes pointillées indique la fin de la zone de netteté. Tout ce qui se situe au-delà de cette zone aura pour valeur de flou la quantité indiquée dans le panneau.

– Les lignes continues servent à doser la transition des flous.

– Les deux points blancs situés au milieu de ces lignes continues permettent d’incliner la zone de netteté. Ici, j’ai suivi l’eau sur la plage :

galeriflou15.jpg

NB :

Pour ces trois premiers filtres, il est possible d’ajouter un effet de Bokeh qui peut apporter un plus sur certaines images, même s’il sera difficile d’obtenir le même rendu que nos chers objectifs.

galeriflou16.jpg

Eclairage Bokeh change l’intensité du Bokeh.

Couleur bokeh intensifie les couleurs et la luminosité du bokeh.
– La Plage d’éclairage indique la plage de densité sur laquelle est appliquée l’effet (pour un rendu réaliste, il faut sélectionner les hautes lumière – de XXX à 255).

Ici sur un fond parisien :

Sans Bokeh :

galeriflou17.jpg

Avec Bokeh :

galeriflou18.jpg

Flou du tracé:

A l’instar du filtre flou directionnel, le Flou de tracé permet de créer un flou de mouvement. Sauf que ce mouvement n’est pas nécessairement linéaire. Il peut suivre n’importe quel tracé.

Le tracé se fait directement sur l’image. On clique dessus pour le premier point, puis on trace les suivant un peu à la manière de la plume (l’outil est cependant bien moins évolué). On double-clic sur le dernier point pour terminer le tracé.

Ici, on a créé par exemple une (vilaine) vague :

galeriflou19.jpg

Mais on peut également créer des formes plus pertinentes comme ici :

galeriflou20.jpg

Source : https://www.youtube.com/watch?v=TgWvq0cRJRg

Pour les exemples de réglages suivants, nous avons placé le tracé ainsi, sur le personnage :

galeriflou21.jpg

Les réglages associés sont ici un peu plus complexes :

galeriflou22.jpg

– deux types de flous sont possible :

galeriflou23.jpg

Flou de base réalise un flou « filé » classique.

galeriflou24.jpg

Flash de synchronisation arrière imite un flash au deuxième rideau. Le sujet est filé dans un premier temps, puis figé par un coup de flash. Ici, le sujet apparait net après le filé :

galeriflou25.jpg

Le nombre de flash et leur intensité peut être réglés dans le panneau Effets de mouvement :

galeriflou26.jpg

Ici 10 flashs à une intensité de 20%, ce qui donne un effet stroboscopique :

galeriflou27.jpg

– Comme son nom l’indique, la vitesse augmente la vitesse du sujet. Plus la vitesse est grande, plus le filé sera grand.

30% :

galeriflou28.jpg

60% :

galeriflou29.jpg

– l’Effilement permet d’atténuer l’effet de lignes produit par le filtre (à doser selon l’image et ses goûts).

Flou centré est à coché si on veut que le sujet reste centré par rapport au tracé. Dans le cas contraire, l’effet commence au premier point du tracé : le sujet sera décalé dans les sens de la flèche.

Vitesse du point de fin est dégrisé lorsque qu’un point du tracé est sélectionné. Il permet de modifier la vitesse de chaque point.

Ici, le point de départ est à 0px, le point d’arrivé à 330px :

galeriflou30.jpg

– en cliquant sur Modifier les formes de flou, on peut changer graphiquement (sur l’image) la vitesse du point de fin à l’aide des flèches rouges.

À noter que l’effet sera appliqué à toute l’image. Si nécessaire, il faudra utiliser un masque de fusion sur le calque pour appliquer le flou sur la zone souhaitée.

Flou de rotation:

 

Le Flou de rotation, comme son nom l’indique permet de simuler la rotation d’un objet.

galeriflou31.jpg

– Pour tracer un premier cercle, il suffit de cliquer sur l’image au centre de l’objet à faire tourner, puis de changer son aspect en actionnant certaines parties du cercle (carré blanc ou ligne pour la taille, points blancs pour sa forme).

– Les points blancs à l’intérieur du cercle permettent de doser la progression du flou entre le centre et la périphérie de la forme (naturellement la vitesse sera plus grande vers la périphérie de l’objet. Même si l’angle de rotation est le même, la distance parcourue est plus grande)

Il est possible de créer un nouveau cercle en cliquant sur une autre partie de l’image.

Le panneau de réglage se présente ainsi :

galeriflou32.jpg

– L’Angle de flou permet de régler la vitesse de la roue. Il s’agit de l’angle parcouru par la roue durant le temps de pose fictif.

– Comme pour le Flou de tracé, le panneau Effets de mouvement permet de régler l’intensité et le nombre de flash. La Durée du flash stroboscopique modifie la vitesse de rotation de chaque flash.

Un exemple avec 10 flashs à une intensité de 100%, pour un effet stroboscopique :

galeriflou33.jpg

NB Général :

– Pour chaque filtre, un dernier panneau permet d’ajouter du grain/bruit dans les flous.

galeriflou34.jpg

Je déconseille de l’utiliser, mieux vaut appliquer du grain à l’ensemble de l’image pour avoir un rendu homogène.

– Pensez à cocher Qualité supérieure avant d’appliquer le filtre, le rendu ne sera que meilleur, même si le calcul sera plus long.

galeriflou35.jpg

– Comme pour tous les filtres, pensez à utiliser les calques dynamiques. On pourra ainsi modifier chaque réglage à postériori (il est facile d’oublier un paramètre et de devoir tout recommencer) et cela permettra un meilleur rendu si vous travaillez en 8 bit.

– En effet, dans le cas d’un le cas d’un flux de travail en 8 bit et de l’utilisation de calques dynamiques, un passage en 16 bit avant l’aplatissement de l’image permettra d’éviter les cassures et d’avoir des dégradés bien plus beaux dans les flous (ceci est valable pour tous les filtres dynamiques et tous les calques de réglage). On peut ensuite repasser en 8 bit avant d’enregistrer le tif aplati ou exporter un jpeg.

Pour exemple, une partie de l’image avec Bokeh aplatie directement en 8 bit (on voit clairement les cassures dans le ciel) :

galeriflou36.jpg

La même image passée en 16 bit avant aplatissement (les cassures ont disparu) :

galeriflou37.jpg

.14- Pixelisation

.15-Rendu

Flamme

Cadre d’image

Arbre

Filtre Éclairage.

Simule l’ajout d’un éclairage sur l’image.

Sur une image 8 bits/couche uniquement. Effet sur le calque actif. Il faut beaucoup de mémoire disponible. Et utiliser le processeur graphique et en mode avancé (voir ici si cela ne fonctionne pas).

Il y a 3 sortes d’éclairages :

  • Infini (comme le soleil).

filtre-eclairage2.JPG

  • Directionnel ( comme un projecteur).

filtre_eclairage3.JPG

On peut modifier la couleur et l’intensité de cette couleur.

Le faisceau principal est l’ellipse intérieure ou l’intensité est forte.

  • Ponctuel (comme une ampoule).

filtre_eclairage4.JPG

On peut ajouter plusieurs éclairages en cliquant sur plusieurs des 3 icônes en haut (1) ; les éclairages apparaitront en bas à droite dans la liste (2).

filtre_lumière1.JPG

De gauche à droite (1) Il y a des éclairages : Directionnel, Ponctuel, Infini.

On peut repasser l’image en 16 bits après le traitement.

https://helpx.adobe.com/fr/photoshop/using/add-lighting-effects1.html

Fibres

Halo

Nuage

Nuage par différence.

.16- Renforcement

Menu Filtre>Renforcement ; ces filtres sont là pour renforcer la netteté ou faire une accentuation.

Rappel :
La netteté et accentuation, quelle que soit la méthode, s’effectue en fin de flux et sur une image redimensionnée pour l’exportation. Cela ne sert à rien d’augmenter la netteté d’une image 3000×2000 pixels puis de la redimensionner à 1000×700.

Netteté optimisée

C’est le mode le plus complet.

filtre_netteteopt.JPG

On peut choisir de supprimer le flou de l’objectif, flou gaussien, flou directionnel.

filtre_netteteopt2.JPG

Tu vas dans le menu filtre/renforcement/netteté optimisée. Tu peux alors jouer sur le gain qui correspond à l’intensité de la netteté appliquée et sur le rayon qui correspond à la largeur de l’effet de netteté. Ceci pour les fonctions de base. Dans les fonctions avancées, tu peux à nouveau jouer sur les différentes gammes de tons. Pour finir, tu choisis de supprimer le flou gaussien, de l’objectif ou directionnel comme expliqué par Jean-Marc plus haut. Personnellement je l’utilise assez régulièrement pour améliorer la netteté d’une photo. Filtre/renforcement/accentuation est aussi une bonne option pour la netteté, je l’utilise également.

Extrait de Photoshop CC par Pierre Labbe :
« Le filtre Netteté optimisés a été amélioré depuis la version CS6.
Le flou gaussien, option par défaut, c’est la méthode utilisée par le filtre Accentuation
Le flou de l’objectif détecte les contours et le détail d’une image pour créer un détail plus net en atténuant l’effet de halo, ainsi, il atténue le flou dû à l’objectif de l’appareil photo. »
Ce filtre Netteté optimisée mérite qu’on s’y arrête tant les possibilités sont grandes. Je n’utilise plus que ça ».

 

Accentuation.

Le filtre Accentuation accentue la netteté d’une image en augmentant le contraste le long des contours. Le filtre Accentuation ne détecte pas les bords dans une image. Il localise les pixels dont la valeur diffère de celle des pixels alentour en fonction du seuil défini. Il accroît ensuite le contraste des pixels alentour selon la quantité spécifiée. Ainsi, les pixels clairs et foncés alentour deviennent respectivement plus clairs et plus foncés.

filtre_accentuation.JPG

Il y a des filtres Plus net, Contours plus nets et Encore plus net, mais ces derniers sont automatiques et ne disposent pas d’autant de commandes et d’options.

Certains utilisent le filtre passe haut pour augmenter la netteté (menu Filtre>Passe haut).

Filtre Réduire tremblement.

Filtre>Renforcement>Réduire tremblement.

Pour réduire le flou de bougé de l’appareil : permet de réduire le flou résultant de plusieurs types de mouvements de l’appareil photo, y compris les mouvements linéaires, les mouvements en forme d’arc, les mouvements de rotation et les mouvements en zigzag.

filtre_tremblement.JPG

https://helpx.adobe.com/fr/photoshop/using/reduce-camera-shake-induced-blurring.html?fbclid=IwAR2o91V0cJKRzNyfSnRugbKM9oSB3r7kGe-MuDhyLr_u87HlZTEvqoaDbps

.17- Vidéos

.18- Divers.

Filtre Autre.

Permet de concevoir votre propre effet de filtre. Le filtre Autre permet de modifier les valeurs de luminosité de chaque pixel de l’image en fonction d’une opération mathématique prédéfinie, appelée convolution. Une valeur est réattribuée à chaque pixel en fonction des valeurs des pixels voisins. Cette opération est semblable aux calculs d’addition et de soustraction pour les couches. Vous pouvez enregistrer vos propres filtres et les utiliser avec d’autres images Photoshop.

filtre_autre.JPG

Filtre Maximum/Minimum.

Les filtres Maximum et Minimum sont utiles pour modifier des masques. Le filtre Maximum produit un effet étalé (dilatation) ; il étale les zones blanches et affine les zones noires. Le filtre Minimum produit un effet de maigri (érosion) ; il réduit les zones blanches et étale les zones noires. Comme le filtre Médiane, les filtres Maximum et Minimum s’appliquent sur les pixels sélectionnés. Dans un rayon spécifié, les filtres Maximum et Minimum remplacent la valeur de luminosité du pixel sélectionné par la valeur de luminosité maximale ou minimale des pixels environnants.

Ces filtres, en particulier avec des rayons plus grands, ont tendance à favoriser soit les coins soit les courbes dans les contours d’image. Dans Photoshop CC, vous pouvez choisir des options dans le menu Conserver pour utiliser le carré ou l’arrondi pour la valeur de rayon.

Filtre passe haut.

Les hautes fréquences correspondent à la texture, aux détails. Le filtre les sélectionne.

Voici une image et le résultat de l’application d’un filtre passe haut :
filtre passehaut1

Le résultat étant gris, il ne montre que la texture.

Ce filtre est utilisé dans la méthode de séparation de fréquence (Split frequency) pour créer le calque des hautes fréquences.

On l’utilise aussi pour améliorer la netteté : on peut faire une copie du calque, le transformer en objet dynamique, y appliquer un filtre > divers > passe haut à une valeur max de 5 ou 6.

Le résultat étant gris, il faut bien passer le calque en mode de fusion « Incrustation » ou « Lumière tamisée » ou un autre mode de ce groupe. Cela a pour effet de jouer sur les contrastes, et plus particulièrement les contrastes des contours (le foncé devient plus foncé, le clair plus clair). Cela renforce donc l’impression de netteté. C’est ce qu’on appelle une accentuation.

filtrepassehaut2.JPG

On modifie l’opacité du calque pour doser la netteté…

Filtre Translation.

TSL/TSI.

flou radial 10 zoom.jpg

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.