FAQ : l’image exportée a des couleurs différentes.

Il arrive qu’après exportation de mes images à partir de Ps, si je les regarde avec une visionneuse un autre logiciel photo, sur le web ou un smartphone, les couleurs soient très différentes de celles vues dans Ps.

Voici la problématique : Les couleurs dans PS et hors PS

En préambule, je commencerai par ce qu’il faut faire pour éviter ce problème de couleurs et tant d’autres ; c’est du préventif, cela résout 99% des problèmes. 

Paramétrez correctement le panneau « Couleurs » (menu Edition>Couleurs) : Veuillez à ce que comme profil de travail RVB dans PS cela ne soit pas le profil de l’écran mais un profil générique (sRGB, Adobe RGB ou Prophoto). Veuillez à ce que la gestion des « non concordances » (toujours dans ce panneau couleurs) soit correcte (conservez le profil incorporé ou convertir en RVB).
– Veuillez à ce que la photo ai un profil incorporé .
Pour le web, exportez en passant exclusivement par le menu Fichier>Exporter sous (ou Enregistrer pour le web), bien exporter en sRGB ET inclure le profil dans l’export.
– Calibrez correctement son écran avec une sonde ; ainsi les gens ayant un appareil qui affiche les bonnes couleurs verront correctement vos images.
Si vous avez fait tout cela et que la photo est bonne dans PS ou LR, vous livrez une photo correcte. Après ce n’est plus votre problème si les gens ont un smartphone ou un ordinateur sous  Windows 8 et qui ne respecte pas les couleurs, qui ne tient pas compte des espaces de couleurs… Vous ne pouvez pas gérer les défauts de toutes les smartphones et de tous les ordinateurs : certains sont bons, d’autres non. La visionneuse de Windows 8 est déplorable.
Bref rappel :

Un espace de couleurs définit (pour simplifier) un ensemble de couleurs. Il existe, pour les photographes dans le mode RGB, 3 principaux espaces de couleurs génériques (du plus petit au plus grand : sRGB, Adobe RGB 1998, Prophoto RGB). Pour afficher correctement une couleur il faut impérativement savoir dans quel espace de couleur elle se situe car un même code couleur RGB ne donne pas la même couleur suivant l’espace de couleurs. On indique dans une photo l’espace de couleurs utilisé sous forme du profil incorporé.

Voyons les causes du problème en détail.
  • A- Non gestion des espaces de couleur par les applications,
  • B- Mauvais paramétrage du panneau couleurs,
  • C– Profil incorporé dans l’image manquant,
  • D- Exportation sans profil,
  • E- Avec Lightroom,
  • F- Ecran non calibré,
  • G- Une cause rare, 
  • H- Limite des visionneuses.

A- Problème de gestion des espaces de couleurs par les applications. 

L’application utilisée hors Photoshop gère t-elle les espaces de couleurs ?

Jusqu’à il y a quelques années, beaucoup de navigateurs, de visionneuses,  de logiciels ou de tablettes ne géraient pas les profils couleur des images. C’est pour cela qu’on conseillait d’exporter ses photos en sRGB car ces appareils ou logiciels affichaient par défaut à peu près correctement le sRGB. Les écrans standards affichaient un gamut sRGB et tout allait bien.

Si par contre, on affichait une photo au profil Adobe RGB ou Prophoto RGB dans un navigateur, une visionneuse ne gérant pas les profils, les couleurs étaient mal interprétées et l’image apparaissait avec des couleurs ternes. Donc si  la visionneuse affiche une image terne et avec de fausses couleurs, c’est que la visionneuse ne gère pas les profils.

Exemple d’une photo avec le profil Adobe RGB ; à gauche la photo dans PS, à droite la photo affichée avec une visionneuse ne gérant pas les couleurs. Regardez le rouge.

C’ était avant, sur Windows 7 avec des vieux logiciels ; si vous êtes encore sous Windows 7 vous travaillez avec une ancienne technologie, de vieux logiciels ; c’est un choix.

Maintenant, à priori sur Windows 10 la visionneuse (viewer) par défaut qui est le logiciel « Photos » gère les profils. XnView et Faststone (qui sont des viewers gratuits) gèrent aussi les profils couleur SI on les paramètre correctement (donc bien paramétrer le viewer). Les navigateurs actuellement gèrent aussi tous les profils. Ps, Lightroom aussi bien sur.

Reste un problème : Une photo ne comportant pas de profil incorporé peut poser problème car un logiciel gérant bien les profils peut très bien être un peu perdu en l’absence de profil.

Paint ne gère pas les profils, une image enregistrée dans Paint n’a pas de profil. Une copie d’écran n’a pas de profil.

FaceBook demande des photos en sRGB mais si vous postez des photos en Adobe RGB ou Prophoto RGB il les convertit (sans modifier les couleurs donc) en sRGB.

Donc avec un ordinateur récent sous Windows 10 et des visionneuses, des navigateurs récents une image ayant n’importe quel profil est affichée correctement. Persiste le problème des images sans profil.

Si vous voulez que votre image soit vue correctement sur de vieux ordinateurs avec Windows 7, de vieilles visionneuses ou navigateurs ne gérant pas les profils, il faudra l’exporter en sRGB. Idem si la photo est destinée à Internet ( on ne sait pas quel logiciel utilisera celui qui regarde l’image).

 Donc le plus simple quand vous exportez pour le web est d’exporter en sRGB et avec le profil incorporé à l’image (on y reviendra). 

B- Paramétrage du panneau couleur.

C’est fondamental : que fait Ps quand il ouvre une image avec un certain profil couleur (ou sans profil) ?

Il le compare le profil de l’image au « profil de travail » et applique des règles de gestion.

Il faut faire attention à bien paramétrer le panneau couleurs (Menu Edition>Couleurs).

Cadre, « Espace de travail », liste « RVB » :

Indique l’espace de couleurs que vous « préférez « .

Certains utilisent uniquement leurs photos sur Internet ou estiment ne pas vouloir utilisez un espace de couleurs large (qui apporte selon eux peu d’intérêts). Dans ce cas il mettent sRGB comme espace de travail (et sRGB partout : sur l’appareil, dans Lightroom pour passer une photo à Ps, dans les exports), ce qui simplifie les choses et évite pas mal de problèmes.

Je conseille plutôt de mettre Adobe RGB  1998 si vous êtes  photographe (comme sur votre appareil si vous shooter en Jpg) ou Prophoto RGB si vous travaillez avec Lightroom et/ou shootez en Raw (je trouve intéressant de travailler dans un espace très large pour diverses raisons : on conserve le large espace de l’appareil en Raw et le large espace des imprimantes Jet d’encre).

Attention, ne surtout pas mettre le profil de l’écran (celui qui est créé après calibrage), comme espace de travail. C’est une des sources des problèmes de couleurs.

Cadre « Règles de gestion des couleurs » :

Il y a deux options à choisir :

  • Mettre « Conserver les profils incorporés ». Je le conseille.
  • Mettre « Convertir en RGB ». Cela convertira dans l’espace de travail, RGB.
Attention, surtout ne jamais mettre « Désactivées ».  C’est une des sources des problèmes de couleurs.

 « Non concordance des profils » :

Décocher « Choix à l’ouverture », si vous désirez que la gestion se fasse sans rien vous demandez.

Moi j’ai laissez coché « Profils manquant » afin que si j’ouvre une image sans profil, il me le signale.

Sur la droite du panneau, il y a aussi des choses à paramétrer :

option_conversion

Le moteur du rendu (vous savez le moteur qui convertit les couleurs quand on passe d’un espace à l’autre) : beaucoup préfère ACE le moteur d’Adobe plutôt que celui de Microsoft.

On a le choix sur le mode entre « Perceptif » ou « Relatif », les deux les plus utilisés. Les photographes utilisent souvent le perceptif.

C’est mieux de compenser le point noir.

En résumé : Surtout ne pas désactiver la gestion des couleurs et ne pas utiliser le profil écran comme espace de travail.

C-Absence de profil incorporé dans l’image.

Si la visionneuse employée gère bien les profils mais que les couleurs sont fausses dans la visionneuse par rapport à PS, c’est qu’il y a probablement un problème d’absence de profil incorporé dans l’image : comme je le disais un même code RVB donne des couleurs différentes suivant l’espace de couleurs, si on ne sait pas quel est l’espace de couleurs de l’image l’application peut afficher de fausses couleurs (dans certains cas).

Voyons les principales situations ou il n’y a pas de profil dans l’image (on parle des images Jpg, Tiff, Psd.. :

– La photo vous a été fournie sans profil.

-La photo est passée dans Paint ou un logiciel de dessin lambda, il est probable qu’elle n’a pas de profil incorporé ; de même si elle provient d’une capture d’écran.

-Un mauvais paramétrage du panneau « Couleurs » (menu Edition>Couleurs) peut aussi « faire sauter » le profil  quand l’image arrive dans  PS.

-La cause principale étant une exportation mal faite (voir le chapitre suivant).

Comment voir si votre photo contient un profil incorporé ?

Dans l’explorer Windows, clic droit Propriétés, onglet détails permet de voir le profil incorporé.

profil_explorateur.JPG

Dans Photoshop on peut aussi voir le profil incorporé à la photo en bas de l’image :

Dans la partie basse du panneau de l’image, à la droite du facteur de grandissement de l’image,  il y a une zone d’information ; déroulez la liste et cliquez sur « Profil du document »; ainsi le profil incorporé à l’image est affiché en bas de l’écran :

Une image Raw n’a pas de profil. Le choix du profil sur l’appareil photo n’a aucune importance si on shoote en Raw. 

Dans Lightroom on ne peut pas voir le profil de l’image (les Raws n’ont pas de profil ; les Jpg ont le profil donné par l’appareil photo) ; quand on exporte une photo ou qu’on l’envoie vers Photoshop on la convertit dans le profil désiré.

D- Exportation avec et sans profil.

On a vu qu’une image n’ayant pas de profil incorporé peut être mal affichée.

Si vous Enregistrez ou Enregistrez sous, l’image est enregistrée avec le profil de la photo (c’est pour cela qu’il faut bien veiller à la présence d’un profil). 

Dans Photoshop, si une image n’a pas de profil, il faut lui en attribuer un (Menu Edition>Attribuer un profil ) ; il faut lui attribuer le profil qui a été utilisé lors de la création de la photo. On ne le sait pas toujours. En pratique il faut essayer les 3 profils génériques et voir celui qui donne les bonnes couleurs. C’est souvent sRGB comme par exemple dans le cas ou vous voulez attribuer un profil à une copie d’écran.

Pour créer un JPG dans Photoshop, bien se souvenir qu’il faut garder une version de travail en Tiff ou Psd avec les calques et que si on a besoin d’un Jpg il faut l’exporter.

il ne faut pas se tromper,  il faut utiliser la méthode suivant :

Passer par « Enregistrer pour le web » (menu Fichier>Exporter>Enregistrer pour le web) ou « Exporter sous » (menu Fichier>Exporter>Exporter sous) .

Dans le panneau « Exporter sous ». Bien cocher ces deux cases :

Ne surtout pas décocher « Incorporer le profil couleur » sinon la photo est enregistrée sans profil. 

Dans le panneau « Enregistrez pour le web » bien cocher celles ci.

Notez bien qu’on a exporté en sRGB puisque c’est pour le web.

Un autre problème qui se pose en pratique : vous ouvrez une photo dans Photoshop, si elle n’a pas de profil, suivant le paramétrage du panneau « Couleurs » Photoshop pour demandera que faire ou ouvrira directement l’image. Il faudra « attribuer » à l’image le profil qui lui convient (Menu Edition > Attribuer un profil) et parfois tester les 3 profils classiques si vous ne savez pas du tout quel profil à été utilisé au départ.  Si vous ouvrez une image venant d’une capture d’écran par exemple, les couleurs seront fausses, il faut attribuer sRGB à l’image pour quelle retrouve ces couleurs normales.

E- Avec Lightroom.

Quand on utilise le flux Lightroom Classic>Photoshop > Lightroom Classic et qu’on exporte à partir de Lightroom (Bouton « Exporter »  en bas à gauche), c’est plus simple et il y a peu de chance d’avoir des problèmes. En effet lorsqu’on exporte à partir de Lightroom on est obligé de mettre un profil.

Pour passer de Lightroom Classic à Photoshop, il faut paramétrer correctement comment LrC va passer l’image à Ps. Il faut bien paramétrer les préférences (Menu Edition >Préférences ; onglet « Edition externe ») en choisissant un espace colorimétrique (Prophoto RVB comme le conseille Adobe ou bien Adobe RVB ou sRGB si vous désirez tout faire dans cet espace étroit) .

A partir du moment ou ce panneau édition externe est renseigné et le panneau couleurs de Ps est correct il n’y aura plus de problème dans le passage LrC vers Ps.

Certains suggère de mettre le même espace de couleurs dans le panneau ci dessus et comme espace de travail rvb dans Ps, ce qui fait que Ps ne pose aucune question puisqu’il reçoit une image avec un profil identique à l’espace de travail. Mais ce n’est pas obligatoire car pour résoudre tous les problèmes  le plus important est de bien paramétrer les règles de gestion du panneau couleurs.   

F- Ecran non calibré.

On rappelle qu’on calibre un écran avec une sonde de calibration. Cela permet de bien régler la luminosité de l’écran et de corriger l’écran  pour que les couleurs soit justes sur l’écran.

Si votre écran n’est pas calibré, de toutes les manières vous verrez la même luminosité de l’image et les mêmes couleurs dans Ps et hors Ps sur votre écran.  Donc si dans Ps et hors Ps l’image diffère cela n’est pas un problème d’écran. Par ailleurs si votre écran n’est pas calibré les gens regardant votre photo avec un appareil calibré ont de grande chance de ne pas voir les bonnes couleurs. Il faut donc calibrer son écran.

Si votre écran est calibré, les gens qui ont un appareil (ordinateur, smartphone) calibré (ou correctement réglé en usine) verront les mêmes couleurs que vous. Ceux qui ont un appareil non calibré affichant de fausses couleurs ne verront pas les bonnes couleurs mais vous ne pourrez rien y faire.  

Sur le plan luminosité, il peut y avoir des différences très importantes entre votre écran et celui des autres sur le Web. Si vos image sont destinées au Web, lors de la calibration réglez la luminosité à 120cd/m2. Si vos image sont destinées à l’impression la valeur de 80 à 90 cd/m2 est meilleure.

Quand vous regardez votre photo dans Ps, LrC, Bridge avec le bon profil incorporé et avec un écran calibré, vous êtes sur de voire les bonnes couleurs, c’est la référence. Petit bémol, si vous avez un écran qui affiche sRGB et que votre photo est en Adobe RGB ou Photoshop , les couleurs très saturées seront vus un peu moins saturées.

G- Une cause rare.

Mais je l’ai vue en cause trois fois, donc cela arrive.

Désaturation de l’écran.

Dans le panneau « Couleurs » il y a en bas à droite une coche permettant de désaturer les couleurs dans PS. Si elle est cochée vos couleurs sont désaturées à l’écran et pas à l’export. Ce qui provoque une différence PS/Export.  Cette case doit toujours être décochée.

régle de gestion

H- Qualité des visionneuses.

Même si les viewers récents gèrent les profils couleur, certains donnent un rendu colorimétrique très moyen.

Pour clarifier la situation j’ai fait un petit test (en 2018) : une image travaillée dans PS puis enregistrée en JPG (avec l’espace sRGB) est ensuite visionnée dans divers logiciels. Quelques surprises :
Le rendu des couleurs est très bon dans PS (c’est la référence) Bridge, les LR. Pas de différence de couleur à l’œil.

Les couleurs sont très modifiées quand on regarde l’image dans la visionneuse Windows (logiciel « Photos »), on le savait, mais les couleurs  sont aussi  mauvaises dans XnView et dans Faststone (même correctement paramétrées). Donc les « visionneuses » sont à éviter (même si maintenant elles gèrent les profils).
Dans Firefox (la version 2018) et sur Facebook dans Firefox les couleurs ne sont pas si mal (sur FB l’image est très dégradée par ailleurs).

viewer.jpg

Regardez la feuille rose de droite (test en 2018).

Conclusion : regardez vos image dans PS, LR, Bridge.

Pour les smartphone, il y a le meilleur ou le pire : écran sursaturé respect ou non des profils… On ne juge surement pas une photo sur un smartphone.

En conclusion :

Hors Photoshop, la photo doit contenir un profil, la visionneuse doit gérer les profils. Pour éviter les problèmes exporter vos Jpg en sRGB.

Regardez vos photos dans PS, LR, Bridge éventuellement dans votre navigateur.

Le logiciel « Photos »,  XnView,  Fastone même s’ils gèrent les profils, n’affichent pas trop bien les couleurs.

 

Philippe LASSERRE oct 2018 ; Maj février 2021.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.