Approfondir : Environnement de travail.

  1. Ouvrir PS,ouvrir une image.
  2. Environnement de travail.
  3. Panneaux.
  4. Espace de travail.
  5. Colonne d’icônes.
  6. Onglets, pieds de panneau.
  7. Les outils.
  8. Barre d’outils, barre d’état, initialisation.
  9. Modifier la valeur d’un paramètre.
  10. Utiliser un outils un instant.
  11. Outils prédéfinis.
  12. Paramétrez les raccourcis, menus, outils…
  13. Ligne grisée.
  14. Image dans les onglets , les panneaux.
  15. Rotation.
  16. Les extras.
  17. Repères magnétismes.
  18. Règles, grille.
  19. Panneau informations.
  20. Panneau propriétés.
  21. Aide.

1-Ouvrir PS

Après avoir ouvert PS, vous pouvez utiliser le menu Fichier pour ouvrir une image ou voir la liste des fichiers récents :

env1.JPG

Ampoule Menu Fichier >Importer et incorporer permet d’ouvrir une image et de la mettre dans un calque directement dans l’image courante mais sous forme d’un objet dynamique.

Si on paramètre PS comme ci-dessous (menu Edition>Préférences) , en cochant « Afficher l’espace de travail  Démarrage »… »lorsque PS s’ouvre ou lorsqu’on ouvre le menu Fichier>Ouvrir il y a apparition d’une nouvelle interface bien pratique ; on y voit les fichiers récents sous forme d’icône (ou de liste).

env2.JPG

 

PS et l’explorateur Windows :

Quand on est dans l’explorateur Windows et qu’on liste le contenu d’un répertoire, si on veut ouvrir une image dans PS, il suffit de faire un drag & drop de la ligne du fichier image dans PS. Quand on dépose le nom de l’image sur PS , elle s’ouvre dans PS. Simple, rapide.
Si on dépose sur une image (1) cela ajoute un calque ; si les dimensions sont différentes, on passe en transformation pour redimensionner.

Si on dépose sur la barre des onglets (2) cela crée une nouvelle image avec nouvel onglet.
Si c’est un Raw ou un JPG modifié dans LR, l’image s’ouvre dans Camera Raw avec les modifications de LR.
Si on sélectionne plusieurs images (avec Ctrl par exemple) on crée plusieurs calques ou onglets.
C’est une manœuvre d’usage général dans Windows (cela marche aussi avec un fichier Word et Word).

Afficher la suite

Aucun texte alternatif disponible.

2-L’environnement de travail.

Voici l’environnement de travail « du photographe » :

env3.JPG

À gauche les outils (pinceau, gomme, correcteur…) , en haut la barre des propriétés (nommée aussi barre des Options) : elle permet de modifier les paramètres de l’outil sélectionné.

Au milieu la zone de dessin, chaque image ouverte correspond à un onglet en haut : pour changer d’image on clique sur son onglet. En déplaçant les onglets nous pouvons mettre les images dans des panneaux flottants.

En bas à droite il y a le panneau des calques. Nous pouvons ajouter ou enlever des panneaux (menu Fenêtre> Nom de panneau) pour créer notre propre espace de travail en ajoutant un panneau « Couleurs », « Histogramme », « Historique »..

Ampoule La touche TAB fait disparaître les panneaux. Juste un appui bref.

La touche F bascule du mode standard au mode plein écran avec menus puis sans menus puis revient en écran standard… Vous ne l’utiliserez pas, mais c’est bon à savoir le jour ou par inadvertance vous serez passé en plein écran.

3-Les panneaux.

Nous pouvons ajouter ou enlever des panneaux : « Réglages », « Histogramme », « Propriétés », « Information »…

Il y a une multitude de panneaux, vous afficherez ceux que vous utilisez : pour afficher un panneau (qui ne l’est pas encore), passez par le menu « Fenêtre «et cliquez sur le nom du panneau désiré (« Informations » par exemple). Certains panneaux ont des raccourcis clavier (F8 ici pour le panneau informations).

env4.JPG

Un panneau peut être déplacé : Il faut cliquer dans la barre de titre du panneau puis, sans lâcher le bouton gauche, déplacer le panneau et le lâcher à sa nouvelle position (des marques bleues apparaissent au cours du déplacement montrant les zones de largage où le panneau pourra être déposé).

env5.JPG

On peut aussi en faire un panneau « flottant » à l’extérieur du logiciel ; même sur un second écran. En effet, si vous faites glisser le panneau vers un emplacement autre qu’une zone de largage, ce dernier flotte dans l’espace de travail.

La position du panneau est enregistrée ; lors de la prochaine ouverture du logiciel, le panneau s’ouvrira au même emplacement (et dans écran) ou il était situé.

Moi j’affiche les panneaux : Histogramme, Historique, Actions, Couleur, Réglages, Calques, Couches.

Un clic sur la droite de la barre de titre du panneau, sur l’icône du panneau env6.JPG ouvre un menu présentant des opérations en relation avec le panneau (le menu du panneau, le menu « assiette »..).

Voir en détails les concepts sur l’espace de travail expliqué par Adobe :

https://helpx.adobe.com/fr/photoshop/using/workspace-basics.htmlhttps://helpx.adobe.com/fr/photoshop/using/workspace-basics.html

4-Espace de travail.

On peut enregistrer la position des panneaux (dans ce qu’on appelle un  « espace de travail ») enfin de  pouvoir le retrouver même si on a tout déplacé : cliquez sur l’icône en haut à droite puis sur la ligne « Nouvel espace de travail »; donner un nom.

sauv1

Il y a des espaces de travail standard fournis par Adobe. Il est très simple au début  de demander à PS de se mettre dans l’espace de travail « Photographe » particulièrement adapté à notre travailPour cela cliquez sur l’icône en haut à droite et sur « Photographe ».

espace-travail

Vous pourrez plus tard personnaliser votre espace de travail  et l’enregistrer (avec la ligne « Nouvel espace de travail… » du menu).

 5-Colonne d’icônes.

Il y a une colonne d’icônes à gauche des panneaux de droite :

env7.JPG

Elle sert à ranger les panneaux sous forme d’icône.

Il suffit de cliquer déplacer la barre de titre ou l’onglet d’un panneau pour le lâcher sur la colonne : le panneau se transforme en icône pour faire de la place. On clique sur l’icône de la colonne pour ré ouvrir le panneau.

Taille de la police des menus et de l’interface.

env8.JPG

On peut modifier la taille de la police des menus en passant par les paramètres>Interface, panneau Texte et modifie la liste « Corps de la police de l’interface utilisateur ».

6-Les onglets, pieds de panneau.

Pour chaque image il y a un onglet :

env9.JPG

Il contient:

  • le nom de l’image,
  • le facteur d’agrandissement de l’affichage,
  • le mode (RVB, CMJN, LAB),
  • le nombre de bit/couche sur lequel est codée l’image (ici 8bits).

« * » Signifie que l’espace de couleur de la photo et l’espace de couleurs par défaut de PS ne sont pas les mêmes.

« # » indique qu’il n’y a pas de profil de couleur.

On remarque qu’en bas du panneau de l’image il y a une zone (le pied de panneau) indiquant le pourcentage d’agrandissement et, au choix, la taille du document, le profil, les dimensions… On peut changer ce qui est affiché en cliquant sur la petite flèche à droite ce qui ouvre le menu ci-dessous ; ici j’ai mis le profil (de couleur).

env10.JPG

En plus, quand on clique sur cette zone d’information et qu’on conserve le bouton gauche appuyé, il apparait un petit panneau indiquant les dimensions, le nombre de couche et la résolution. Rapide!!

env11.JPG

7-Généralités sur les outils.

Voyons la barre d’outils de gauche.

Une petite flèche sur l’icône (en bas à droite de l’icone) d’un outil indique qu’il y a des outils cachés. Clic droit les fait apparaître :

env37.JPG

Chaque outil a généralement un raccourci clavier composé d’une lettre ; I pour la pipette par exemple. B pour le pinceau.

On note que plusieurs outils ont le même raccourci ; pour sélectionner successivement les outils ayant même raccourci il faut taper Maj B.

Quand on utilise un outil, clic droit (dans l’image, pas sur l’icône ou le pourtour de l’image) ouvre un menu contextuel avec probablement les meilleures opérations ou réglages à effectuer avec cet outil.

Depuis la version 19 (2018), si le curseur est sur l’icône d’un outil une courte séquence montre les effets de l’outil  et/ou indique les fonctions de l’outil:Pour cela il faut cocher « Utiliser les info-bulles riches » dans les préférences.

Clic droit sur l’icône avec les trois points en bas de la barre des outils donne la liste des outils qui ne sont pas dans la barre d’outils et permet de les utiliser ; cela permet aussi de modifier cette barre d’outil en ouvrant le panneau de paramétrage des outils.

 env38.JPG

Rappel :

AmpoulePour modifier la valeur d’une propriété d’un outil dans PS :

Comme pour l’opacité du calque par exemple, on peut :

-Cliquer dans la zone de saisie et taper la valeur au clavier numérique.

-Cliquer sur la petite flèche vers le bas, là on aura un curseur qu’on peut déplacer.

-Le moyen le plus rapide est de cliquer sur le mot « Opacité » (le curseur se transforme en main) et tout en appuyant toujours sur le bouton gauche, de déplacer la souris vers la gauche ou la droite, ce qui modifie la valeur.

modif_valeur.jpg

 Dans les panneaux .

Dans le panneau teinte/saturation par exemple,:

Coul4

Pour remettre un curseur à l’état initial il faut cliquez sur le nom du curseur : on cliquera sur « Saturation » par exemple pour remettre le curseur saturation à son état initial. Pour remettre tout à l’état initial il y a l’icône en bas du panneau (celle de droite ci-dessous; celle de gauche annule simplement la dernière opération).

Cr27.JPG

 

8-Outils, barre d’outils, barre d’option. Réinitialisation.

Pour chaque outil la barre d’option située en haut se met à jour. Voici la barre d’option pour le pinceau par exemple :

env39.JPG

Elle contient les options que l’on peut choisir et les réglages possibles pour cet outil.

Au bout d’un certain temps d’utilisation, les outils n’ont plus les valeurs par défaut de leurs options car elles ont été modifiées plusieurs fois ; l’outil ne marche plus comme avant et on ne sait que faire pour retrouver le comportement initial : Il faut donc réinitialiser les propriétés de l’outil ou de tous les outils (à leurs valeurs par défaut).

Pour cela faire un Clic droit sur l’icône de l’outil en haut à l’extrême gauche dans la barre des options puis « Réinitialiser cet outil » ou « Réinitialiser tous les outils ».

env36.JPG

Si nous cliquons (bouton gauche) sur la flèche vers le bas, nous ouvrons le panneau des outils prédéfinis.

Pour réinitialiser la barre d’outils, cette barre verticale située à gauche qui contient tous les outils :

Menu Edition >Barre d’outils :

« Restaurer les paramètres par défaut » puis Terminer.

Pour mettre ou enlever des outils dans la barre d’outils, utiliser aussi Menu Edition> Barre d’outils. Il est possible d’ajouter ou d’enlever des outils dans la barre d’outils. Pour faire apparaître un outil qui n’est pas visible dans la barre d’outils il faut aller le chercher dans la liste de droite et le déposer dans la liste ‘Barre d’outils’ de gauche.

Il est aussi possible de faire apparaître directement dans la barre d’outils des outils qui étaient cachés derrière d’autres en les sortant d’un groupe d’outils :

env40.JPG

Ci-dessous la baguette magique était sous l’outil de sélection rapide ; dans le panneau barre d’outils on a déplacé la baguette magique lors du panneau pour la déposer entre deux panneaux (il apparaît des points d’ancrages en bleu). ; du coup les deux outils apparaissent dans la barre d’outils et ne sont plus dans une même pile.

env41.JPG

9-Pour modifier la valeur d’une propriété dans PS :

Comme pour l’opacité du calque par exemple, on peut :

-Cliquer dans la zone de saisie et taper la valeur au clavier numérique.

-Cliquer sur la petite flèche vers le bas, là on aura un curseur qu’on peut déplacer.

-Le moyen le plus rapide est de cliquer sur le mot « Opacité » (le curseur se transforme en main) et tout en appuyant toujours sur le bouton gauche, de déplacer la souris vers la gauche ou la droite, ce qui modifie la valeur. Cela se fait très bien avec le stylet d’une table graphique.

modif_valeur.jpg

Avec les deux dernières méthodes on peut utiliser en plus (merci Jack) :

ALT qui fait varier les valeurs de 1 en 1.

MAJ qui fait varier les valeurs de 10 en 10.

Remise à zéro (valeur de départ) des curseurs dans les panneaux :

Si dans Camera Raw et Lightroom il faut double-cliquer sur un. curseur pour le remettre à sa position initiale, dans PS il faut double-cliquer sur le texte du nom du curseur.(sur le mot « Saturation » ci dessous par exemple).
C’est énervant ces trucs qui sont différents suivant les logiciels.

 

Aucun texte alternatif disponible.

10-Utiliser un outil un court instant.

Comment utiliser un court instant un outil et revenir au précédent outil instantanément ?
Nous rappelons que pour les outils il y a un raccourci clavier ; une lettre :

P pour le pinceau,

L pour le lasso,

J pour le correcteur localisé…

Nous avons l’habitude, si le pinceau est actif de presser un court instant J pour passer à l’outil correcteur par exemple; pour revenir au pinceau il faut presser L ou cliquer sur l’icône du pinceau. Trop long !
Si nous appuyons sur J au clavier et que nous maintenons l’appui, nous pouvons utiliser le correcteur mais quand nous relâchons J nous retrouvons automatiquement le pinceau. Magique!!

11-Outils prédéfinis.

S nous avons, par exemple, créé un pinceau doux avec un certain diamètre, une certaine dureté, une certaine forme et nous aimerions conserver ce pinceau plutôt que d’avoir à le recréer à chaque fois . Les outils prédéfinis sont très pratiques pour cela.

Pour créer son pinceau il faut le paramétrer (forme, taille, dureté, opacité, flux et même dynamique de forme et transfert pour un stylet) puis l’enregistrer : ouvrez la liste des pinceaux prédéfinis en cliquant sur le pinceau complètement à gauche sur la barre des options, cliquez sur l’icône de l’engrenage puis sur « Nouvel outil prédéfini » ; là il faut donner un nom au nouvel outil , il y a une case à cocher permettant d’inclure dans l’outil la couleur de premier plan. Puis cliquez sur « Ok ». L’outil avec ses caractéristiques est enregistré.

env35.JPG

12-Paramétrez les raccourcis, menus, barre d’outils, préférences.

Les débutants doivent absolument connaître les quatre dernières lignes du menu « Edition » qui permettent de résoudre un tas de problèmes récurrents.

env12.JPG

 

Pour connaître les raccourcis clavier de VOTRE PS, les modifier, voir la page sur les raccourcis.

-Pour modifier les menus et éventuellement ajouter une ligne qui a disparu dans un menu.

Menu Edition >Menus…

env13.JPG


-Pour ajouter enlever un outil de la barre des outils située à gauche ; modifier la configuration des outils et là aussi remettre un outil qui a disparu.

Menu Edition >Barre d’outils

env40


Pour modifier les préférences pour paramétrer PS, vous connaissez, je suppose…

Menu Edition >Préférences…

env18.JPG

Exemple sur les menus :

On peut modifier les menus et ne pas afficher certaines lignes :

Menu Edition>Menus…

En cliquant sur l’œil, on fait disparaître la ligne correspondante du menu.

env13

Cela explique parfois que certaines lignes manquent dans les menus, nous pourrons les faire réapparaître.

Pour réinitialiser la barre d’outils avec tous les outils :

Menu Edition >Barre d’outils. Cliquez sur « Restaurer les paramètres par défaut » puis sur « Terminer ».

Pour mettre ou enlever des outils dans la barre d’outils, utiliser aussi Menu Edition> Barre d’outils.. Sur la copie d’écran ci-dessus, les outils présents sur la barre d’outils sont dans la liste de gauche (1), les autres dans la liste de droite (2).

Nous pouvons par un drag and drop prendre un outil à droite et le déposer à gauche pour le faire apparaître dans la barre d’outils.

env14.JPG

Il est aussi possible de faire apparaître directement dans la barre d’outils des outils qui étaient cachés sous d’autres en les sortant d’un groupe d’outils par drag and drop.

Sur Mac cela semble un peu différent :

13-Ligne grisée dans un menu

Si une ligne de menu est grisée ( en cours de travail, pas en cours de paramétrage ; lors de l’utilisation des menus) c’est que dans le contexte la fonction correspondante ne peut pas être utilisée.

env16

Un exemple : dans le menu « Filtre», les filtres « Artistiques » sont grisés, c’est parce que comme l’image est en 16 bits ces filtres qui fonctionnent sur des images 8 bits ne peuvent pas être utilisés (En fin de traitement, il faut passer les images en 8 bits (menu image>mode>8bits par couche) et les filtres seront accessibles.

Autres exemple : s’il n’y a pas de sélection, dans le menu « Sélection  » la ligne « Mémoriser la sélection » est grisée.

14-Image dans des onglets ou des panneaux.

Si on déplace un onglet hors de la ligne des onglets, cela crée un panneau flottant avec l’image.

Comment revenir aux onglets?

Menu Fenêtre>Réorganiser>Tout regrouper dans des onglets.

env17

On constate aussi qu’avec ce menu nous pouvons changer la disposition des panneaux d’images.

15-Rotation, affichage global.

R et la souris permettent d’effectuer une rotation de la zone de travail. Comme si on tournait la feuille de papier du dessin .C’est pratique pour dessiner en étant bien positionné. Cela correspond à l’outil rotation.

icone_rot.JPG

Shift+R permet d’arrêter la rotation à la position initiale, image bien droite quand on tourne.

env19.JPG

Echap fait revenir à la position initiale. (Si on utilise l’outil rotation, il y a dans la barre d’option un bouton « Réinitialiser la vue » qui fait la même chose).

F fait disparaître les panneaux latéraux, passe en plein écran puis revient à l’écran habituel.

Espace F modifie la couleur du fond pour que l’image se détache mieux.

La touche TAB fait disparaitre les panneaux. Juste un appuie bref.

16-Les extras

Les repères, grilles, contours de sélection, tranches et lignes de base du texte sont des exemples d’Extras non imprimables qui vous aident à sélectionner, déplacer ou modifier des objets. Vous pouvez activer ou désactiver des combinaisons d’Extras sans modifier l’image. Vous pouvez également afficher ou masquer les Extras.

extra.JPG

Cliquez sur la ligne « Extras » pour les faire apparaitre ; ouvrer le sous-menu « Afficher » puis cliquer sur les extras que vous voulez voir ( « Tout » ou « Rien » est aussi disponible).

17-Repères, magnétisme :

On peut afficher des repères ; ces lignes violettes permettant d’aligner des objets les uns par rapport aux autres et par rapport au centre quand déplace les calques . On peut aussi ajouter du magnétisme qui force l’élément déplacé à être sur un repère (aligner par rapport à un autre objet ou par rapport au centre) :

env33.JPG

Pour cela cocher « Extras » et « Magnétisme » ; dans le sous menu magnétisme cocher tout : dans le sous menu « Extras » cocher « Repères commentés » et « Incrustation UV ».

 

18-Règles, grille.

Tout mesurer, c’est possible !

Ctrl R affiche des règles horizontales et verticales à gauche et en haut.

env20.JPG

Nous pouvons aussi passer par le menu Affichage>Règles.

Pour créer une ligne repère (en bleu ci-dessus), utilisez le bouton gauche de la souris enfoncé sur la règle, déplacez le curseur jusqu’à l’endroit désiré, lâchez.

Pour modifier la ligne ultérieurement, Ctrl puis déplacez.

Ctrl & affiche une grille (2).

Nous pouvons aussi passer par le menu Affichage>Affiche>Grille

Si la taille des carreaux ou la couleur ne convient pas on peut modifier les caractéristiques de cette grille : menu Édition> Préférences, onglet « Repères, grilles et tranche »(3).

env21JPG.JPG

Ampoule

Il semble exister les problèmes de grille qui réapparaissent systématiquement pour chaque ouverture de photo.

La solution trouvée par Jean-Marc est  » Il faut ouvrir n’importe quelle photo … mais une seule … et là, désactiver l’affichage de la grille. Fermer la photo.
Et normalement la grille ne devrait plus s’afficher systématiquement, c’est la même chose pour les règles. »

Enfin on peut utiliser l’outil règle icone_regle.JPG (raccourci I) , nous cliquons sur 2 points et nous voyons apparaître les dimensions du segment de droite (et même de l’angle) dans le panneau information.

19-Panneau Informations.


F8 ou menu Affichage>Informations fait apparaître le panneau « Informations » s’il n’est pas présent.

env22.JPG


Sa partie haute donne des infos colorimétriques sur le pixel où se trouve le curseur (données RVB par défaut).
Sa partie centrale donne la position du curseur et si nécessaire les dimensions (d’une sélection, d’un recadrage…).
Dessous il y a des données sur le document…
Enfin une aide sur l’outil en cours (si « infos bulle des outils » à été coché dans les options).

env23.JPG
Remarques :
Quand on déplace le curseur , les infos sont mises à jour.
Les infos s’adaptent à l’outil en cours.
Par l’icône  en haut à droite puis « Options de panneau… » on peut modifier ce qui est affiché (CMJN, en 16 bits…, coordonnées en cm…)
env24.JPG

20-Panneau propriétés

Nous nous souvenons que quand nous créons un calque de réglage ou que sur un calque de réglage existant, nous cliquons sur son icône (4), cela ouvre un panneau de « Propriétés »(2).

env25.JPG

Nous pouvons aussi passer par le menu Fenêtre>Propriétés.

Ce panneau Propriétés qui contient les curseurs de réglage peut rester toujours ouvert. Nous pouvons la déplacer dans un coin ou sur un autre écran.

Si nous changeons de calque de réglage la fenêtre propriétés se met à jour et affiche les propriétés du nouveau calque de réglage (ici on a sélectionné un calque de réglage « Courbes »).

env26.JPG

Mais ce panneau se met à jour pour d’autres objets :

Exemple si nous cliquons sur un masque : cela donne accès au contour progressif à la densité, au bouton « Sélectionner et masquer », « Plage de couleur » et « Inverser ».

env27.JPG

Si nous cliquons sur un calque de pixel, cela donne les dimensions et décalage du calque que nous pouvons modifier si le calque n’est pas verrouillé :

env28JPG.JPG

Si nous sommes sur un calque de texte, voici le panneau de propriétés :

env29.JPG

On l’aura compris, laissons toujours ce panneau ouvert.

Quand nous sommes sur un calque de réglage, il y a quelques icônes en bas du panneau.

env30.JPG

De gauche à droite :

Ecrêtage du réglage : par défaut le réglage s’applique à tous les calques en dessous ; si on clique il s’applique seulement au calque juste dessous (équivalent du Alt Clic sur la ligne de séparation des 2 calques).

Affiche le réglage précédent, quand le bouton gauche est enfoncé (Quand on lâche le bouton cela revient au réglage effectué). Cela si vous êtes parti et revenu sur le panneau (si vous ne l’aviez pas quitté cela montre le réglage initial).

Réinitialise tous les réglages, vous retrouvez l’image avant tout réglage. Si vous êtes parti et revenu sur le panneau, le premier clic rappelle le réglage précédent, le second réinitialise complètement.

Rend le calque invisible.

Met le calque de réglage à la corbeille.

21-Aide.

Pour avoir accès à l’aide en ligne, il faut passer par le menu aide (ou F1).

Il y a le menu d’aide de PS.

env31.JPG

Adobe fournit l’Aide en ligne, Support de PS accessible par F1, qui donne accès au guide de l’utilisateur où il y a tout (Support de PS par Adobe) . Sans doute le lien le plus important de tous.

Et aussi des tutoriels ( Tutoriel sur PS par Adobe Tutoriel sur PS par Adobe) par la ligne « Formation et support ».

Mais il existe un outil de recherche interne à PS, puissant mais méconnu.

Nous utilisons pour cela le Menu Edition >Recherche(1) ou nous cliquons sur la loupe icone_loupe2.JPG en haut à droite (2).

Le panneau de recherche s’ouvre. Tapons « mode »(3) par exemple en haut, Ps nous affiche une liste de choses en rapport avec le mot « mode ».

env32.JPG

Il y a des onglets, si nous choisissons « Photoshop »(4) : Ps n’affiche pas des liens vers des tutoriels mais il va plutôt nous montrer comment effectuer ce que nous cherchons.

Si, par exemple, nous cliquons sur la ligne « Mode masque », PS va passer l’image en mode masque. Si nous cliquons sur la ligne « Panneau calque  » PS va montrer où se trouve ce panneau en l’entourant d’une ligne bleue. Pratique.

Dans les onglets, si nous choisissons « Formation »(5), il liste des liens vers des tutoriels.

Si nous choisissons « Stock »(6), il affiche des images de Adobe Stock.

Bien sur « Tout », il affichera tout.

 

22-Nouvelle fenêtre.

Il est parfois nécessaire de faire une correction sur une photo très agrandie mais de visualiser le résultat sur la photo en taille normale ; il faut dans ce cas faire des zoom avant et zoom arrière sans arrêt. C’est pénible.

Il y a une solution, c’est de créer une nouvelle fenêtre avec la même image (menu Fenêtre>Réorganiser>Nouvelle fenêtre pour).

Cette nouvelle fenêtre apparaît dans les onglets mais on peut la déplacer y compris sur un second écran. On peut modifier le zoom différemment sur chaque image et ainsi corriger sur celle où l’image est agrandie (1) et voir le résultat global sur l’autre écran (2). Sympa !

A noter qu’on peut travailler sur l’une ou l’autre fenêtre, la modification étant reportée sur l’autre.

env42.JPG

Pour passer d’une fenêtre à l’autre, il faut cliquer dedans ou taper Ctrl Tab.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.