Tablette 2 : quelle tablette acheter sur quel critères ? quelle taille ?

Quelle tablette acheter ?

Quels critères techniques prendre en compte ?

Le photographe retoucheur a besoin d’une tablette dont le stylet est sensible à la pression ; toutes les tablettes ont un stylet sensible à la pression ! Donc toutes les tablettes conviennent.

tab5.JPG

Le nombre de niveaux de pression détectés est variable : 512 sur les tablettes d’entrée de gamme, 1024, 2048, 8 153 sur les hauts de gamme. Il me semble que quand on monte en gamme, le stylet est plus facile à utiliser, plus sensible (j’ai utilisé une Bamboo et une Intuios Pro).

Certains photographes qui utilisent des pinceaux complexes, du digital painting, qui font du photo montage et le graphiste qui dessinent des objets auront besoin d’une tablette avec un stylet sensible à l’inclinaison. La sensibilité à l’inclinaison n’est pas absolument nécessaire pour un photographe.

Certaines tablettes ont une fonction « Touch » (tactile) : sans stylet, on peut avec les doigts toucher la tablette. En fonction du nombre de doigts utilisé et du mouvement, on peut déclencher certaines actions. Cela n’est pas indispensable et pas toujours précis.

Les tablettes ont des touches (Express Keys) ou boutons . Le nombre de touche augmente sur la tablette en montant en gamme ; cela va de 0 à 8 touches. On paramètre les touches pour avoir très rapidement accès à certaines fonctions  mais si certains les utilisent, d’autres préfèrent l’usage des raccourcis sur le clavier.

tab14.JPG

Il y a un  TouchRing sur certaines tablettes (C’est un anneau tactile permettant de modifier la valeur d’un paramètre avec le doigt  en tournant).

tab15.JPG

Tout cela (boutons, TouchRing) peut améliorer le confort d’utilisation et être un plus  (pour un prix plus élevé), cela n’est pas indispensable pour un photographe. La sensibilité à l’inclinaison ne se justifie pas non plus pour un photographe.

Certaines tablettes ont la possibilité d’être utilisée sans fil, la liaison avec ordinateur se faisant par Bluetooth. Cela permet de mettre la tablette sur les genoux. Ma tablette étant sur la table, je n’utilise pas cette fonction.

Sur ma Intuos Pro, on peut paramétrer la tablette différemment pour chaque logiciel ; ainsi les boutons du stylet ou sur la tablette pourront avoir une fonction différente suivant qu’on est dans PS, LR ou Word par exemple. C’est bien pratique. La Bamboo (ancienne tablette entrée de gamme) ne le permet pas : les paramètres choisis sont valables pour tous les logiciels.

tab16.JPG

Il y a aussi différents modèles de surface sensible plus ou moins agréables à utiliser (et avec la pointe du stylet plus ou moins érodable). Certains modèles de tablette étant parfois moins bons que l’autres modèles : renseignez vous.

Toutes les tablettes peuvent être adaptées aux droitiers comme aux gauchers.

Quelle marque ?

Les tablettes Wacom sont considérées comme les meilleures. Wacom est leader du marché avec un quasi-monopole, ce qui explique les prix élevés. Il y a une grande communauté d’utilisateur.

tab6.JPG

 

Depuis quelque temps une marque chinoise, Huion, émerge. Moins chère.

tab8.JPG

À l’évidence, je viens de voir une vidéo : à caractéristiques et taille utile égale les prix sont TROIS FOIS MOINS élevés. J’ai juste vu un test sur la Huion Q11K.

Une autre marque propose des tablettes qui semblent performantes et pas chères :

XP-PEN .

tab7.JPG

Il y a la Star 6 par exemple. Il existe des modèles avec écran, ce qui permet de dessiner sur l’image directement. Chez Wacom les modèles Cintiq ont aussi un écran mais sont très chères.

Pour les rares utilisateurs ayant testé différentes marques (et pouvant comparer, donc), il semble que les Wacom ont une sensibilité plus élévée permettant au stylet d’être détecté même s’il est plus loin de la tablette. Quand on déplace le curseur sans coucher la tablette, on a moins besoin d’être très près de la tablette et c’est plus pratique. 

J’ai une Wacom Intuos Pro S.

Quel modèle acheter ?

Les principaux modèles de la marque Wacom :

A- ancienne gamme (avant 2017) :

Wacom Bamboo, modèle ancien d’entrée de gamme, ancienne génération (on en trouve d’occasion). 4 boutons, stylet sensible à la pression : 1024 niveaux de pression (pas de sensibilité à l’inclinaison).

tab9.JPG

Les Wacom Pen &Touch (ancienne génération) ont, en plus, une fonction « Touch » en plus permettant d’utiliser certaines fonctions avec les doigts.

Elle est remplacée par les Wacom Intuos Draw Pen, Art Pen&Touch, Photo Pen&Touch, ou Comic Pen&Touch. Ces modèles différent par les logiciels qui les accompagnent et la présence d’une fonction Touch ou non (La ‘Draw’ n’a pas de fonction Touch contrairement aux autres). 4 boutons, stylet sensible à la pression (1024 niveaux de pression), pas à l’inclinaison.

tab10.JPG

Plus sophistiquées :

La Wacom Intuos 5 , ancien modèle :

B- Actuellement (gamme 2020) :

Wacom Intuos.

  • Wacom Intuos S.
  • Wacom Intuos S avec Bluetooth.
  • Wacom Intuos M avec Bluetooth.

4096 niveaux de sensibilité ; hauteur de lecture = 7mm, 4 boutons.

wacom_intuosS.JPG

Taille surface active : Petit : 152 x 95 mm ; Moyen : 216 x 135 mm

Wacom Intuos Pro S, M ou L,  la gamme professionnelle :
S pour Small, M pour Medium, L pour Large ; cela indique la taille de la tablette. La S possède 6 boutons, la M et la L en ont 8. La S utilise comme stylet un Wacom Grip Pen ; la M et la S un Wacom Pro Pen 2.

Stylet sensible à la pression (2048 niveaux de sensibilité à la pression pour la S ; 8 192 niveaux pour la M et la L) et à l’inclinaison, Fonction Touch.

tab11.JPG

 

Wacom Intuos pro papier.
Comme l’Intuos Pro mais on peut ajouter une feuille de papier pour dessiner.

tab12.JPG

Il existe les modèles M et L utilisant le stylet Wacom Pro Pen 2 .

Wacom Cintiq
Écran sur lequel on dessine. Très chère 900€.

tab13.JPG

ou la Artist Dysplay 22 HD de XP-Pen aussi avec un écran.

Wacom One. Une tablette apparu récemment.

Tablette à écran  (Ecran 13.3″ avec résolution Full HD 1920 x 1080) à petit prix (moins de 400€)

Pas de boutons (pas d’Expresskeys) ni de ring, 2048 niveaux de pression. Connexion USB+HDMI.

Un seul bouton sur le stylet. Espace de couleurs : 72% NTSC (99% de sRGB)

Plutôt orienté enseignement que retouche photo ?(l’absence d’expresskeys et un seul bouton sur le stylet semble dissuasif).

Ci dessous une vidéo bien faites :

Conclusion : une tablette simple convient parfaitement à un photographe car ce qui est nécessaire c’est le stylet sensible à la pression.

Donc toutes les tablettes conviennent, même celles d’entrée de gamme. Et pour débuter, comme je le disais, il y a plein d’occasions.

Quelle taille de tablette choisir ?

Attention il y a la surface de la tablette et la surface « utile » sensible au stylet, qui est bien plus petite. Ci-dessous la surface utile est le rectangle délimité par les quatre coins blancs ; elle est bien plus petite que la tablette :

tab17.JPG

Il existe différentes tailles. Pour la gamme Intuios Pro par exemple.

S (Small) : 320x208mm mais surface utile d’environ 150×90 mm,

M (Medium), 338×219 mm surface utile correspond à un A5

L (large) 430mmx287mm, surface utile correspond à un A4.

Si les graphistes conseillent la taille M ou L, les photographes conseillent plutôt la taille S avec une écrasante majorité.

Avec une S on a moins besoin de déplacer le bras et le poignet pour balayer tout l’écran et la précision est suffisante (il y a même de rares photographes qui ont une tablette S et qui restreignent encore la surface utile sur la tablette). La taille M est déjà trop grande pour beaucoup de photographes (On peut réduire la surface utile sur la tablette mais c’est bête d’acheter une grande tablette très chère et de réduire la surface utile ; autant acheter la petite moins chère).

Il y a, bien sûr, des photographes qui ont une M et la trouve très bien. On verra que la surface réellement utilisable peut être encore plus petite que la surface sensible.

Philippe LASSERRE 2019, Maj mai 2021.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *