Vos tutos : Simuler une modification en architecture.

Par Patrick Huguey  (photo Geoffrey Yerffoeg) aout 2020.

Problème posé : créer une vision simulée d’une modification architecturale envisagée.

Description du besoin :

  • le mur entre le portail et le poteau de droite doit disparaître pour faire apparaitre le terrain herbeux, à droite de la maison.
  • un mur sera reconstruit entre le portail et la maison, dans l’alignement du mur de droite de la maison.

Photo de départ :                                                                       Photo finale :

Etapes

1 – repérage des guides de perspective

Je vais d’abord tracer, sur un calque en haut de ma pile, et à la main avec l’outil forme de traits, les lignes qui convergent vers le point de fuite à droite (celui de gauche, qui suit le bord du trottoir, le bord des toits, ne m’intéresse pas pour la résolution du problème).

Ce repérage m’évitera de donner l’impression que c’est un maçon bourré qui aura fait le travail (clin d’oeil à quelqu’un qui se reconnaîtra).

Pour faire ces tracés, je me fie aux repères déjà présents.
En partant du bas de l’image :

  • 1ère ligne : au premier plan l’ombre sur la route
  • 3e ligne : à l’arrière plan, la jonction des 2 teintes de la maison, en prenant comme point de départ l’endroit où la clôture rejoint le pilier du portail (important, car ce sera mon guide précis pour placer le mur, plus tard)
  • 4e ligne : j’ai suivi le bord du toit.

Ces 3 lignes là se croisent sur un point en dehors de l’image. Ce point va me servir à créer la 2e ligne, qui part du bas du poteau du portail et qui rejoint le point de fuite. De la sorte, j’ai parfaitement identifié la position finale du mur.

Je vais ensuite sélectionner le plus précisément possible le mur. J’utilise l’outil plume car il me permet d’affiner mon tracé et m’évite de devoir recommencer chaque fois que je veux améliorer celui-ci.

Je vais mémoriser le tracé en le renommant dans l’onglet « tracés » celui où l’on voit écrit « tracé de travail » en italique :

En bas à droite de l’onglet « Tracés », le 3e icone :  permet de transformer le tracé en sélection :

Après m’être assuré que mon calque original est bien le calque actif :

je peux dupliquer ma sélection (ctrl-C puis ctrl-V sur Windows, cmd-C puis cmd-V sur Mac) qui se retrouve sur un calque dédié, ici celui en haut des 3 claques, le second ne me servant qu’à rendre plus discret ce qui se trouve en dessous, pour les besoins du tuto :


Maintenant je dois « reconstruire » ce que l’on ne voit pas et qui devra être présent dans l’image finale, je vais donc jouer du Tampon, du correcteur et du pinceau pour faire disparaître la partie haute de la clôture, sur les 2 faces de la maison.

Et le détail du calque barbouillé :

Grâce aux guides de perspective, on va ensuite remettre le mur en bonne place :

Puis j’importe un carré d’herbe pris dans mes photos personnelles, choisie pour sa « compatibilité perspective » avec l’image en cours :

Puis je vais adapter les luminosités avec les 2 calques courbes du haut de la pile. Un pour enlever l’ombre initiale du mur et de la clôture sur le trottoir, le second pour adapter l’ombre sur l’herbe et la « raccorder » aux ombres existantes.

Je suis gêné par la ligne blanche en bas du mur. Un dernier calque va arranger les choses et voilà le résultat final :

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *