Vos tutos : « A la manière de » ; comment reproduire un rendu à la mode.

C’est une question qui revient souvent : comment obtenir le rendu de la photo de droite à partir de la photo de gauche.

 

rendu_depart.JPG               rendu_final.JPG

(Photo : Arnaud Gauthier ; merci à lui ).

Merci à ceux, sur le groupe, qui m’ont aidé (par leurs commentaires, méthodes, vidéos)  à écrire ce tuto ; en particulier : Vitor Jacinto, Aït Belkasem, Jack Struss, Arnaud Gautier, Olivier Laubin et aux autres.

Bien sur, une bonne prise de vue simplifie le problème : photographier avec une longue focale pour avoir une faible profondeur de champ et ainsi avoir un arrière plan flou.  Shooter à l’heure « dorée »  pour avoir des tons chauds ; en contre jour pour avoir cet effet de rond de soleil très lumineux.
Mais j’ai pris la photo à la volée en grand angle  un jour pluvieux à 11h du matin et la modèle ne veut pas refaire une séance ; et puis on est sur un groupe Photoshop ; nous allons donc tenter de reproduire le rendu final avec la photo qu’on a. Ce n’est pas si compliqué. L’intérêt est de comprendre comment faire et pas de reproduire bêtement ; c’est pour cela que l’usage d’un paramètres prédéfinis (Preset) n’a aucun intérêt didactique.

Traitement manuel dans Camera Raw (ou Lightroom).

La totalité du traitement peut être pratiquée sur Camera Raw ou Lightroom  (quand vous ouvrez votre Raw dans PS ou que vous avez  votre photo dans Lightroom), dans le filtre Camera Raw si vous avez une image bitmap.

Les réglages  pour le rendu désiré se font dans l’onglet réglage de base.

rendu_ACR_1

Un des réglages les plus important pour le rendu est le réglage de la température ; il faut pousser le curseur à droite pour réchauffer la photo ; elle était froide elle devient jaune et même orangé si on pousse beaucoup le curseur.  Sur le plan colorimétrie on augmentera la vibrance (+11) et la saturation mais très peu (+2) car si la vibrance touche peu la  saturation de la peau ; avec le curseur saturation cela devient vite la catastrophe sur la peau.

Sur cette photo on augmentera l’exposition car elle est un peu sombre et les tons foncés pour éclaircir le visage de la modèle car on a une impression de contre jour.

Les autres curseurs Tons clairs, blancs, noirs seront modifiés en fonction de la photo.

Le contraste peut être légèrement augmenté.

On poursuivra le travail sur le contraste avec la courbe :

rendu-ACR_2.JPG

Une courbe en S augmente le contraste ; ci-dessus j’ai uniquement éclairci les tons clairs.

 

 

Le soleil à travers les arbres peut être ajouté avec un filtre radial et un fort contour progressif. Une fois le filtre posé on augmente fortement l’exposition

rendu_Acr4.JPG

 

On peut ajouter du violet et rendre la photo un peu plus orange  :

rendu _violet1.JPG

Pour cela dans la section de la balance des blancs on peut pousser le curseur teinte vers les magentas :

rendu_violet2.JPG

 

Ajouter de la couleur  et de la profondeur avec des filtres gradués.

Pour modifier la couleur du fond en haut, en jaune par exemple  ; il faut ajouter un filtre gradué (on clique sur le bord supérieur, on déplace en descendant jusqu’au visage, on lâche. Il faut maintenant cliquer sur le carré de couleur en bas à droite et choisir un jaune dans le sélecteur cela donne un dégradé de jaune en haut de la photo.

rendu_ciel_jaune.JPG

Modifier l’exposition et la saturation du filtre pour avoir le rendu désiré.

Dans le filtre gradué il y a en haut un bouton « Forme » (« Pinceau » dans Lightroom) permettant d’ajouter ou soustraire une zone au filtre gradué à l’aide d’un pinceau. Ici par exemple il serait judicieux de soustraire la tête du modèle de la zone du filtre pour quelle ne soit pas jaune.

 

On peut faire de même avec un filtre gradué sur le bas de la photo :

rendu_filtre gradue1.JPG

On sélectionne du vert, on sature plus ou moins. On diminue plus ou moins l’exposition. Cela donne un effet de profondeur. Bon, là j’ai un peu forcé.

rendu_filtregradue2.JPG

 

On peut aussi accentuer le flou en diminuant très fortement la netteté, la clarté et la texture.  Cela donnera une impression de flou de profondeur de champ d’autant que ce flou est progressif.

 

Enlever un élément :

Le petit tronc marron, vertical au dessus de la tête n’est pas des plus heureux ; ici on peut l’enlever avec l’outil de correction des défauts mais habituellement enlever un élément sur le fond est plutôt du domaine de Photoshop car dans Camera Raw le résultat n’est pas bon.

rendu_défaut.JPG

 

On peut dé saturer le visage : Dé saturer la peau du visage après l’avoir sélectionnée au pinceau. On peut aussi légèrement dé saturer les oranges dans le panneau TSL.

rendu_désaturation.JPG

 

Un autre exemple avec une pub comportant un  avant/après trouvée ce matin qui propose cours et preset pour obtenir des rendus magiques :

rendu_exemple2

En fait le rendu de droite, chaud et lumineux est fait en 10 secondes : Dans le filtre Camera Raw augmentation de l’exposition, augmentation importante de la température (balance des blancs) ; pour fignoler j’utilise un calque teinte/saturation et je modifie légèrement les jaunes orangé. DIX secondes.

Bien sur tout cela peut être fait dans Lightroom.

 

Traitement manuel dans Photoshop :

La colorimétrie générale peut être modifier avec les courbes.

rendu_courbe1.JPG

Il faut modifier les courbes rouge, verte ou bleu.

Ci-dessus on a monté la courbe rouge et très légèrement baissé la courbe bleu.

On rappelle l’effet de la montée ou de la descente des courbes.

Courbe28

Monter la courbe rouge augmente le rouge, la baisser augmente le bleu.

Il faut parfois un peu de gymnastique : pour augmenter les oranges il faut monter le rouge et baisser le bleu (pour avoir du jaune) .

On peut modifier une couleur avec le calque « Correction sélective« . Le principe est que pour une couleur  (qui sera choisi dans la liste « Couleurs ») on modifie ses composants Cyan, Magenta, Jaune, Noir.

 

rendu_correction selective.JPG

Ci-dessus on a modifié le vert (en baissant le cyan à-100 et en augmentant le magenta à +59)  et  le jaune (cyan +4, magenta +63, jaune +38). Il faut faire des essais avec les curseurs.

Cela donne de belles couleurs automnales. On a préservé les couleurs sur le modèle en sélectionnant le modèle et en créant un masque de fusion sur le calque de réglage, masque rempli de noir au niveau du modèle.

Pour « réviser » les différentes méthodes de modification des couleurs voir l’excellent tuto (of course ) du site Ici.

Changement de couleur d’un vêtement.

La méthode est de sélectionner le vêtement (là est la difficulté) puis d’ajouter un calque de réglage teinte/saturation.  Enfin de modifier la teinte.

 

rendu_couleur_changement.JPG

 

Ci-dessus j’ai sélectionné le rouge de la robe avec la sélection par plage de couleur (menu Sélection > Plage de couleur) puis j’ai utilisé la pipette de sélection pour sélectionner tous les rouges) ensuite j’ai ajouté un calque teinte/saturation ce qui a créé un masque de fusion  pour ce calque. Sur le masque  (ou tout ce qui correspond au rouge est donc blanc)  j’ai peint en noir sur les zones qui ne correspondait pas à la robe (comme le visage, les mains). Enfin j’ai bougé les curseurs teinte et saturation du calque teinte/saturation pour obtenir la couleur désirée, ce qui a modifié uniquement  la couleur de la robe.

Et fonction du vêtement les modes de sélections  peuvent être différents.

Ajouter du soleil :

Pour ajouter un soleil (une zone très claire ) on peut ajouter un calque avec un soleil dessiné en blanc  sur fond noir et  passer le calque en mode « Superposition ».

rendu_soleil PS.JPG

Si on n’a pas de « soleil » il est possible d’ajouter un  calque vide, de le remplir de noir, de prendre une brush très grande, ronde avec une dureté très faible et en utilisant du blanc, de donner un coup de brush sur le calque noir. Passer aussi ce calque en mode « Superposition » pour éliminer le noir.

Si on veut faire un soleil de couleur (blanc au centre, orange puis jaune) ; il fait utiliser un dégradé radial. C’est expliqué dans le tuto couleur dégradé sur le site.

On peut toujours déplacé ou agrandir le soleil avec Ctrl T.

Calque détourage, enlever un élément :

Noter qu’on peut, sur Photoshop, mettre le modèle sur un calque (dupliquer l’image sélectionner la modèle puis ajouter un masque de fusion). Ainsi on pourra appliquer sur le calque inférieur des traitements qui toucheront le fond mais ne toucheront pas le modèle. On peut ainsi mettre le soleil derrière le modèle ou modifier la colorimétrie uniquement sur le fond.

Pour enlever un élément indésirable, il y a le tampon, l’outil pièce, la fonction « Remplir avec le contenu pris en compte ».

Méthode de reproduction d’une ambiance colorimétrique (Point blanc, gris et noir).

Merci à Vitor Jacinto et Jack Schuss qui ont partagé cette méthode sur le groupe;

Elle consiste a reproduire globalement sur une photo la colorimétrie d’une autre photo ; pour cela il faut déterminer les valeurs RVB sur une zone noire, une zone blanche et une zone grise sur la photo modèle et reproduire ces valeurs sur le point noir, blanc et gris de la photo à modifier. En effet une zone blanche sur la photo modèle ne sera pas complétement blanche mais colorée par l’ambiance colorimétrique ; on reproduit cette « dérive » de couleur sur le blanc de la photo à modifier ; idem pour le noir et le gris.

Certains ne font pas le point gris ce qui peut être suffisant dans certains cas.

Il faut ouvrir le panneau « Information » (menu Fenêtre>Informations) ; avec la pipette cliquez sur une zone noire, puis blanche, puis grise. A chaque fois notez les valeurs RVB des 3 points. Exemple pour le point noir :

rendu_information.JPG

Pour déterminer avec précision ou il y a du gris sur l’image modèle, ajoutez un calque gris 50%, passez le en mode différence , les zones noires indiqueront ou se situe le gris.

Dans la photo à modifier, ajouter un calque « Courbes » et travaillez sur chaque composante R, V, B.

rendu_courbe_r.JPG

Modifier la valeur du point blanc, noir et du point central  (127 sur la courbe) avec les valeurs  précédemment notées.

Ci-dessus on commence par le point noir :

  • Déroulez la liste « RVB » et cliquez sur « Rouge ».
  • Cliquez sur le noir noir qui est en bas à gauche dans le coin.
  • Taper  la valeur de R pour le point noir (celle que vous aviez noté) en bas dans la case « Sortie ».

Renouvelez l’opération pour les courbes  Vert et Bleu du point noir.

Recommencez avec le point blanc situé en haut à droite de la courbe et le point gris situé au milieu (point 127).

Certains utilisent un calque courbe pour chaque point, d’autres une courbe unique pour les 2 ou 3 points.

Vidéo de Victor Jacinto expliquant comment utiliser la méthode sur le point blanc et le point noir. ICI

Correspondante de la couleur.

Par ailleurs, il existe dans Photoshop une fonction « Correspondance de la couleur« .

Correspondance de la couleur permet d’appliquer un rendu colorimétrique d’une image à une autre image automatiquement (on peut même enregistrer ces rendus).

Menu Image>Réglage>Correspondance de la couleur (Pas « correspondance de couleur » qui applique des table LUT de couleur ou des profils de film photo).

La commande Correspondance de la couleur fait correspondre les couleurs d’une image (cible) à celles d’une autre image (source). Elle est très utile lorsqu’il s’agit d’homogénéiser les couleurs de plusieurs photos ou lorsque les couleurs d’un élément spécifique d’une image doivent correspondre aux couleurs d’un élément d’une autre image.

Par ailleurs, la commande Correspondance de la couleur permet de faire correspondre les couleurs de différents calques d’une même image.

Comment faire.

Charger les deux images.

Se mettre dans l’image cible, celle ou on veut appliquer le rendu.

Menu Image>Réglage>Correspondance de la couleur.

Coul27.JPG

Choisir l’image source en bas.

Le curseur « Fondu » permet de diminuer l’effet et de retrouver mes couleurs d’origine en augmentant.

Neutraliser annule une dominante de couleur.

Exemple :

Coul28.JPG

 

L’effet peut aussi être appliqué sur une sélection (pour cela il y a des cases à cocher dans la partie source et la partie cible).

Pratique dans les montages pour homogénéiser les couleurs d’un personnage qui aura été ajouté sur un fond afin que l’ambiance colorimétrique soit la même.

Enregistrer les statistiques permet d’utiliser le traitement sur d’autres photos.

Cette fonction ne peut pas être appliquée sur un calque dynamique et est donc malheureusement destructrice.

 

Philippe LASSERRE Aout 2019.

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.