ACR : l’interface.

Interface Camera Raw :

Depuis la version 12.3 (juillet 2020) l’interface à complètement changé ; elle ressemble à l’interface des Lightroom’s : bien plus pratique et cohérente. Bon, pour ceux qui utilisaient Bridge et PS cela change…

Nous verrons que les « outils » sont maintenant dans la colonne de droite, qu’il n’y a plus d’icône pour les panneaux de développement mais des onglets les uns sur les autres (il faudra apprendre à les utiliser) ; que l’icône Transformation s’appelle désormais l’onglet Géométrie, que l’onglet des corrections de l’objectif se nomme Optique et que celui TSL se nomme Mélangeur de couleurs. Il y a de bonnes surprises par ailleurs.

Voyons le plugin Camera Raw (celui qui s’ouvre quand on veut ouvrir un Raw dans PS). 

Dans la colonne de droite il y a toujours (1) les icônes pour :

  • les outils standards,
  • le recadrage,
  • le correcteur,
  • le pinceau,
  • le filtre gradué,
  • le filtre radial,
  • suppression des yeux rouges,
  • paramètres prédéfinis,
  • plus de paramètres d’image.

Dans le filtre Camera Raw il n’y a pas l’icône de recadrage : c’est logique, on ne recadre pas un calque.

A droite, si l’icône  « modifier » (E) est sélectionnée, les onglets pour les différentes fonctions de développement (2) sont visibles.

 

Sous la photo à gauche il y a le facteur d’agrandissement(3).

L’icône (4) permet de faire apparaître/disparaître le ruban contenant les photos ouvertes (ruban pouvant se situer à gauche ou en bas de la fenêtre) ; pour changer cela il faut faire un clic droit sur l’icône).

 

L’icône (5) en bas à droite  permet de visualiser l’avant/après. Si vous cliquez dessus il apparaît une autre icône à coté ; cliquez plusieurs fois dessus pour parcourir les différentes présentations.

Au centre, en bas le texte « Prophoto RGB-8bit(s) 7360×4522 (36MP-300ppp)           » (6) indique le format de sortie de la photo ; cliquez dessus ouvrira un panneau permettant de modifier les caractéristiques de l’image de sortie (c’est ici qu’on choisira d’envoyer la photo vers PS en 8 ou 16 bits, avec tel espace de couleur…).

En bas à droite il y a 3 icônes :

  • (1) permet d’avoir l’outil main pour déplacer la photo (nommer qu’un appui sur la barre d’espace permet aussi de déplacer l’image.
  • (2) permet d’utiliser la pipette de couleur et de faire apparaître la zone d’échantillonnage de couleur en haut.
  • (3) affiche une grille sur la photo (quand la grille est visible, en haut au milieu apparaissent les curseurs « Grille » permettant de modifier la taille des éléments de la grille et son « Opacité ». 

Pour ouvrir l’image dans PS, une fois terminées les modifications dans le plugin Camera Raw, il faut cliquer sur le bouton intitulé « Ouvrir » et cela permet de passer l’image bitmap dans PS ; Si on appuie sur MAJ le bouton devient « Ouvrir un objet », et l’image Raw passe dans PS en objet dynamique. Si on appuie sur Alt le bouton devient « Ouvrir une copie ». Il y a sur le bouton « Ouvrir »une petite flèche permettant de retrouver ces options.

Le bouton « Terminer » enregistre les modifications effectuées mais n’ouvre pas l’image dans PS.

Ci dessous c’est le filtre Camera Raw.  On l’appelle par le menu filtre>Filtre Camera Raw. On retrouve le calque actif dans PS (pas l’image avec tout les calques) ; on est en bitmap. En bas il y a juste « Annuler » et « Ok » permettant de retourner dans PS avec les modifications effectuées sur le calque.

Dans le filtre Camera Raw, il n’y a pas l’icône de recadrage. On ne peut mettre d’un calque. Quelques fonctions manquent. C’est normal : c’est fait pour travailler sur un calque bitmap et pas sur un Raw.

Agrandir/réduire, déplacer, annuler.

Pour passer la fenêtre de Camera Raw en plein écran ou la réduire, cliquez sur l’icône en haut à droite.

On a vu le facteur d’agrandissement en bas à gauche, si on clique sur la petite flèche à coté on peut agrandir et réduire l’image.

On obtient aussi ce menu par un clic droit sur l’image.

Ctrl + et Ctrl – pour agrandir, réduire c’est très pratique aussi.

Un simple clic sur l’image la passe en 100% (un pixel de l’image= un pixel de l’écran). Reclic et elle revient à la taille précédente.

Clic en gardant le doigt appuyé puis déplacer la souris vers la gauche ou la droite permet aussi de changer rapidement la taille de l’image. 

« Alt GR » puis définir un rectangle dans l’image avec la souris par cliquer/déplacer permet d’agrandir ce rectangle en plein écran. 

Appuyez sur la barre d’espace ou cliquez sur l’outil main pour déplacer l’image si elle est plus grande que le panneau.

Ctrl Z annule la dernière modification.

Ctrl Alt Z remonte dans l’historique.

Les onglets de développement.

Si on clique sur l’icône modifier  (raccourci E), à droite, au dessous de l’histogramme il apparaît  des onglets pour le développement : réglage de base, le recadrage, courbe, Détail, Mélangeur n&b, Virage partiel, Optique, Géométrie, Effets, Etalonnage..

Ceux qui étaient attachés à l’ancienne interface sont gênés par la disparition des icônes et le fait d’être obligés de faire défiler tous les onglets pour atteindre certaines fonctions.  

Bon, c’est une question d’habitude ; pour ceux qui utilisaient un Lightroom c’est plus simple et l’interface est la même partout.

On peut améliorer l’ergonomie en paramétrant les onglets : 

Si nous faisons un clic droit sur un onglet cela ouvre une liste permettant de gérer le comportement des onglets.

  • Mode panneau unique : quand on ouvre un panneau cela ferme les autres.
  • Mode Panneau responsive : Camera Raw gère en fonction de la hauteur de l’écran.
  • Mode Multipanneau : les panneaux ouverts restent ouverts si on ne clique pas dessus pour les refermer. 
  • Tout développer ouvre tous les panneaux, ce qui oblige à beaucoup utiliser l’ascenseur ; ce n’est pas pratique.

Il y a à droite de chaque onglet un œil, celui-ci est grisé si rien n’a été modifié dans l’onglet, par contre si on a fait quelque chose dans l’onglet, l’oeil est blanc. Ci dessous, on n’a pas modifié la courbe mais on a modifié la netteté :

 

Si on appuie sur ALT  le titre des panneaux devient « Réinitialiser…. » ; un clic sur l’onglet permet de réinitialiser le panneau correspondant.

Quand on clique sur Alt en bas à gauche le bouton Annuler se transforme en « Réinitialiser » pour annuler toutes les opérations effectuées sur la photo.

Quand on a terminé son travail sur un Raw avec le plugin Camera Raw, il faut cliquer sur le bouton Ouvrir en bas pour se retrouver avec l’image dans PS (image qui devient une image bitmap Tiff Jpg ou Psd suivant les cas ou le paramétrage.

ALT permet d’ouvrir une copie dans PS ; Maj d’ouvrir l’image sous forme d’objet dynamique dans PS. On peut aussi dérouler une liste en cliquant sur la flèche du bouton « Ouvrir » et là choisir « Copie » ou « Objet dynamique ». 

Quand on a terminé son travail avec le filtre Camera Raw , il faut cliquer sur le bouton OK en bas pour se retrouver avec le calque modifié dans PS.

 

La suite :

Les onglets « modifier ».

Réglages de base.
Courbe.
Détail : Netteté, correction du bruit.
Mélangeur de couleur (ex TSL).
Noir et blanc.
Virage partiel.
Optique  (ex Corrections de l’objectif)
Géométrie. 
Effets
Etalonnage.

Colonne de droite.

Recadrage.
Suppression des défauts.
Correction locale : pinceau, filtre gradué et radial.
Yeux rouges (et blancs).
Les paramètres prédéfinis (presets).
Profils et paramètres personnalisés (niveau expert).

 

 

Lasserre Philippe Août 2020.

Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *