ACR : Généralités, environnement, quelques commandes.

ACR_logo.JPG

Généralités.

Rappel :

Il est possible d’enregistrer dans la carte mémoire de l’appareil photo une image en Jpg ou en Raw (ou les deux sur certains appareils), cela se règle dans les paramètres de l’appareil photo.

Les Raws contiennent les données  brutes de capteurs de l’appareil photo (raw veut dire ‘brut’)  alors que les Jpg  contiennent une image traitée, corrigée  et compressée par l’appareil photo directement utilisable. Voir la page Raws/Jpg

Les Jpg, comme les Tiff, Psd sont composés d’image Bitmap image matricielle, image numérique décrite point par point contrairement au Raws qui se composent des données bruts du capteur. Si les Raws sont plus adaptés aux corrections de dynamique, de lumière, détails…) , les Bitmaps permettent de modifier l’image elle même, d’utiliser des calques de faire des montages.. PS travaille sur les images bitmap, Camera raw ou Lightroom peuvent travailler sur les Raws (ou des bitmap), ils peuvent dérawtiser un Raw pour le transformer en bitmap.

Le travail sur les Raws est non destructif (dans le plug in Camera Raw ou Lightroom) : les modifications dans Camera Raw  sont enregistrées sous forme de métadonnées dans le fichier lui même (fichier DNG) ou dans un fichier Xmp (pour les Raw propre au boitier). Dans Lightroom les modifications sont dans le catalogue et si on le désire dans le fichier ou un xmp.

 

Camera Raw (ACR= Adobe Camera Raw ) est un logiciel (un plugin de PS) permettant de traiter les Raw (et les autres fichiers image). Il s’ouvre quand on veut ouvrir un Raw dans PS (PS n’accepte pas directement les Raws). Il y a  les mêmes fonctions que le module développement de Lightroom (même si l’interface est différente) . Il permet de dérawtiser une photo Raw et d’appliquer divers traitements orientés photographe pour ensuite l’ouvrir dans PS.
Il y a dans PS un filtre nommé « Filtre Camera Raw » donnant la possibilité d’appliquer les mêmes traitements photo mais sur un calque Bitmap.

Même si l’apparence de la fenêtre est la même, il faut donc bien distinguer :

  • Le logiciel (plugin) Camera Raw qui s’ouvre quand on veut ouvrir un Raw avec Ps ; il travaille sur un Raw avec toute la latitude inhérente au travail sur un fichier brut (comme Lightroom) . C’est un dérawtiseur et un outil de traitement photo qui permet de passer à Photoshop une image bitmap. Je le nommerais « ACR » ou « Plugin Camera Raw ». Il travaille en « non destructeur » car les modifications sont enregistrées sous forme de métadonnées.

 

  • Le filtre Camera Raw utilisable dans PS (menu filtre>Filtre Camera Raw), il travaille sur une image bitmap (Jpg, Psd, Tiff) mais pas sur un Raw (fichier brut). Même si les fonctions sont les mêmes que sur un Raw certains traitements seront souvent moins efficaces (récupération d’information dans les ombres, correction de la balance des blancs…) que sur un vrai Raw ; d’autres fonctions seront tout autant qualitatives (correction des couleurs, de l’objectif…) . Je le nommerais « Filtre CR ».

Noter que le filtre Camera Raw modifie les pixels, il est donc destructeur sur le calque actif.

 

 

 

 

Cr30.JPG

 

Lightroom  Classic quant à lui,  contient une partie catalogage (module bibliothèque) et une partie développement photo totalement identique à Camera Raw (même si l’interface est différente).

Bridge (fournit gratuitement dans CC pour photographes) est plutôt un explorateur de fichier et il permet d’envoyer une photo facilement dans Camera Raw ou PS.

Bridge+PS fait presque l’équivalent de LR+PS car il permet de « naviguer » parmi les images et de faire ou lancer un traitement.  Dans les deux cas on a un explorateur de fichier ou un catalogueur, ACR et PS. La logique de LR n’est pas toujours évidente pour les anciens utilisateurs de Bridge ; mais il faut reconnaitre que le flux de travail LR+PS est très performant pour un photographe et qu’il y a plein de fonctions  en plus. En 2018 le couple LR/PS est à privilégier.

Certains n’utilisent que PS, il vont simplement chercher les photos dans les dossiers de l’ordinateur.

Bien comprendre le flux de travail  (chacun choisira le sien) :

  • Les utilisateurs qui travaillent avec le couple LR/PS utiliseront le plus souvent le module développement de LR pour modifier leur photo (il a une interface très pratique et on travaille en Raw, on aura donc la grande latitude de traitement des Raw ) et enverront la photo à PS (qui travaille en bitmap) pour des traitements complexes. Ils reprendront la photo dans LR pour terminer le travail. voir la page sur les relations LR/PS si nécessaire.

Il est possible dans PS sur l’image bitmap d’utiliser le filtre camera raw pour faire une correction sur un calque par exemple  dans le flux de travail bitmap.LR_PS10.jpg

 

  • Ceux qui n’utilisent que PS passeront obligatoirement par Camera Raw quand ils ouvriront un fichier Raw.

LR_PS11.jpg

  • Quand, à partir de Lightroom, on ouvre une image Raw dans PS  comme objet dynamique (clic droit sur l’image dans LR puis « Modifier dans… » et « Ouvrir en tant qu’objet dynamique dans Photoshop ») c’est bien sûr un fichier Raw qui se trouve dans le calque dynamique  (voir la page sur les objets dynamiques si vous ne savez pas ce que c’est ). Si vous double-cliquez sur l’objet dynamique dans PS vous ouvrez ACR , le vrai Camera Raw et modifiez un Raw (les autres calques bitmap pourront eux  être modifiés dans le filtre Camera Raw).

LR_PS12.jpg

  •  On peut aussi à partir de Camera Raw ouvrir dans PS l’image comme objet dynamique :

MAJ + clic sur « Ouvrir une image » qui se transforme en « Ouvrir un objet » et ouvre donc l’image comme objet dynamique.

  •  Les utilisateurs de Bridge pourront ouvrir leurs images dans Ps ou Camera  Raw. Si c’est un Raw Camera Raw travaillera sur le Raw. Il est aussi possible d’ouvrir les Tiff et Jpg dans Camera Raw, cela restera des images bitmap.

 

Concernant le filtre CR :

Quand on ouvre le filtre Camera Raw, c’est le calque actif bitmap qui passe dans la fenêtre du filtre (et pas d’image en totalité avec ses calques). Ce calque est modifié par le traitement du filtre et donc destructeur. Pour faire un traitement sur une partie seulement de l’image, dupliquez le calque dans PS , modifiez le calque supérieur avec le filtre puis à l’aide d’un masque de fusion limitez les modifications à la zone désirée.

Il est possible et même recommandé, de transformer un calque (bitmap) sur lequel on veut travailler en objet dynamique puis d’utiliser le filtre CR ; ainsi on pourra revenir sur les modifications effectuées.

AmpoulePour finir :
On verra que beaucoup de traitements (comme les réglages sur les tonalités par exemple) sont beaucoup plus performants sur un Raw que sur une image Bitmap. Il est donc préférable de traiter d’abord la photo dans LR ou dans le plugin Camera Raw (de faire tout ce qui peut être fait) en Raw donc  pour ensuite la passer dans PS en bitmap . Conserver le Raw dans un objet dynamique est aussi une bonne solution.

Une précision sur le travail sur un calque dynamique :

Si sur un objet dynamique on fait menu Filtre>Filtre Camera Raw on est sur un filtre bitmap (pas de correction auto des objectifs ; échelle de température en % et pas en degré…) d’ailleurs à la sortie du filtre, PS rajoute bien le filtre sous le calque dynamique.
Pour travailler effectivement en Raw il faut double cliquer sur le calque dynamique dans le panneau des calques.

Cr_filtreVsplgin.JPG

 

Interface Camera Raw :

Dans la fenêtre Camera Raw on voit :

En haut à gauche les outils (1) ; à droite les onglets pour les différentes fonctions(2). Sous la photo à gauche le facteur d’agrandissement(3) et deux petits boutons pour agrandir/réduire. L’icône 4 permet de passer en plein écran et l’icône 5 de visualiser avant/après.

CrA

Ci dessus c’est le plugin ACR (celui qui s’ouvre quand on veut ouvrir un Raw dans PS), la zone inférieure permet de gauche à droite d’enregistrer l’image (6), d’ouvrir d’image dans PS (7) , d’annuler , de terminer.

Pour ouvrir l’image dans PS, par défaut le bouton 7 est intitulé « Ouvrir une image » et permet de passer une image bitmap dans PS ; Si on appuie sur MAJ le bouton devient « Ouvrir un objet » et l’image Raw passe dans PS en objet dynamique.

Au centre le texte « Prophoto.. » (8) indique le format de sortie de la photo ; cliquez dessus ouvrira un panneau permettant de modifier les caractéristiques de l’image de sortie (c’est ici qu’on choisira d’envoyer la photo vers PS en 8 ou 16 bits, avec tel espace de couleur…).

Ci dessous c’est le filtre CR .  On l’appelle par le menu filtre>Filtre Camera Raw. On retrouve le calque courant ; on est en bitmap. En bas il y a juste « Annuler » et « Ok » permettant de retourner dans PS avec les modifications effectuées sur le calque.

CrB

 

Agrandir/réduire, déplacer, annuler.

On a vu les deux petits boutons « + » et « – » en bas à gauche pour agrandir et réduire l’image.

Ctrl + et Ctrl – pour agrandir, réduire aussi.

Si on clic sur l’outil loupe, le curseur se transforme en « + » et chaque clic dans l’image agrandit. L’appui sur Alt et le clic réduit.

Cr14.JPG

Double clic sur la loupe passe la photo en 100% (1 pixel photo= un pixel écran).

Double clic sur la main passe la photo à la taille du panneau.

Appuyez sur la barre d’espace ou cliquez sur l’outil main pour déplacer l’image si elle est plus grande que le panneau.

Ctrl Z annule la dernière modification.

Ctrl Alt Z annule la précédente modification et remonte dans l’historique.

 

Pour marque-pages : Permaliens.

Les commentaires sont fermés.